Standard FCI Nº 184
   
Autre nom   Deutscher Pinscher
German Pinscher
Pinscher Alemán
Duitse Pinscher
Origine   Allemagne
Traduction   Dr. J-M. Paschoud
Groupe   Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de montagne et de bouvier suisse
Section   Section 1 Type Pinscher et Schnauzer
Epreuve   Sans épreuve de travail
Date de publication du standard d'origine en vigueur   06.03.2007
Date de modification de ce standard sur le site   06.01.2018
Autres langues de ce standard German Pinscher     English
  Deutscher Pinscher     Deutsch
  Pinscher Alemán     Español
  Duitse Pinscher     Nederlands
Utilisation
Chien de garde et d’accompagnement.
 
Bref aperçu historique
Le Pinscher à poil ras est une très ancienne race déjà mentionnée en 1880 dans le livre des origines allemand. Il a les mêmes ancêtres que le Schnauzer qui portait anciennement le nom de Pinscher à poil dur. Dès le début, le Pinscher à poil ras, en majorité noir marqué de marron clair, unicolore dans des tons marron à rouge, poivre et sel ou simplement gris-bleu à noir se distinguait des chiens à poil dur par son poil ras et par la couleur de sa robe.
Aspect général
Le Pinscher allemand est un chien à poil ras de taille moyenne inscriptible dans le carré. Fier dans ses attitudes, robuste comme le Schnauzer, élégant, il a une silhouette harmonieuse. Sa musculature bien développée est distinctement visible grâce au poil ras, tout spécialement quand le chien est en mouvement.
Proportions importantes
Le rapport entre la longueur du corps et la hauteur au garrot doit autant que possible souligner la forme carrée.
La longueur totale de la tête (mesurée de l’extrémité de la truffe à la protubérance occipitale) correspond à la moitié de la longueur du dessus (mesurée du garrot à l’attache de la queue).
Comportement / caractère
Eveillé, vif de tempérament, plein d’assurance et bien équilibré, ces traits de caractère ajoutés à son intelligence et à son endurance en font un chien de famille, de garde et d’accompagnement agréable.
REPLACEMENT NOT FOUND:
{flexi_FIELD:historique_race item:current method:display}
Tête
Région crânienne
Crâne   Fort et allongé ; la protubérance occipitale n’est pas fortement saillante; le front est plat et parallèle au chanfrein. 
Stop   Léger, mais distinct.
Région faciale
Museau   Son extrémité a la forme d’un coin tronqué. Le chanfrein est droit.
Truffe   Elle est bien développée et toujours noire.
Lèvres   Noires, fermes, appliquées à plat contre les mâchoires ; la commissure des lèvres est serrée.
Mâchoires et dents   Maxillaire et mandibule puissants. L’articulé en ciseaux est complet ( avec 42 dents conformément à la formule dentaire du chien) et fort ; les dents s’adaptent correctement et sont d’un blanc pur. Les masséters sont fortement développés sans donner aux joues un relief déplaisant.
Yeux   Foncés, de forme ovale ; les paupières sont pigmentées de noir et épousent bien la forme du globe oculaire.
Oreilles   Repliées et pendantes, attachées haut, en forme de « V », elles pointent vers l’avant en direction de la tempe et leur bord interne est accolé aux joues ; le pli parallèle ne doit pas dépasser le niveau du crâne.
Cou
Noblement galbé, pas trop court, il s’insère sans heurt dans le garrot ; sec, sans fanon ni peau lâche ; la peau de la gorge est ferme et bien appliquée sans former aucun pli.
Corps
Ligne du dessus   Dès le garrot légèrement en pente vers l’arrière.
Garrot   Il constitue le point le plus haut du dessus.
Dos   Fort et ferme, court.
Rein   Court, fort et haut. La distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte, de sorte que le chien apparaît ramassé.
Croupe   Elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue.
Poitrine   De largeur modérée, de coupe transversale ovale, elle descend jusqu’au niveau des coudes. Le poitrail est nettement accusé par la pointe du sternum.
Flanc   Les flancs ne sont pas exagérément relevés.
Ligne du dessous   Avec la partie inférieure de la cage thoracique, le dessous dessine une belle ligne arquée.
Queue
Naturelle : l’objectif à atteindre est la queue en sabre ou en faucille.
Membres
Membres antérieurs
Généralités   Vus de face les antérieurs sont solides, droits et pas serrés. Vus de profil, les avant-bras sont droits.
Epaules   L’omoplate est fermement attachée à la cage thoracique, dûment musclée des deux côtés de l’épine scapulaire et dépasse en hauteur les apophyses épineuses des vertèbres thoracales. Aussi oblique que possible et bien placée en arrière ; l’angle qu’elle forme avec l’horizontale est d’environ 50°.
Bras   Bien au corps, solide et musclé. L’angle entre l’omoplate et le bras est de 95-105°.
Coudes   Correctement appliqués, tournés ni en dedans ni en dehors.
Avant-bras   Développé en puissance et bien musclé, vu de face et de profil il est absolument droit.
Carpe   Solide et stable.
Métacarpe   Solide, légèrement élastique ; vu de face vertical, vu de profil légèrement incliné par rapport au sol.
Pieds antérieurs   Courts et ronds. Les doigts sont serrés et cambrés (pieds de chats), les coussinets résistants, les ongles courts, noirs et solides.
Membres postérieurs
Généralités   Vus de profil, les postérieurs sont obliques, vus de derrière ils sont parallèles et pas trop serrés.
Cuisses   De longueur moyenne, large et fortement musclée.
Grassets   Tourné ni en dedans ni en dehors.
Jambes   Longue et forte, nerveuse, elle se prolonge dans un jarret solide.
Jarret   Angulation accusée ; articulation solide, stable, tournée ni en dedans ni en dehors.
Métatarse   Vertical par rapport au sol.
Pieds postérieurs   Un peu plus longs que les antérieurs ; doigts serrés et cambrés ; ongles courts et de couleur noire.
Allures
Le Pinscher allemand est un trotteur. Dans le mouvement le dos reste ferme et relativement calme. Le déroulement du mouvement est harmonieux, énergique, franc et dégagé ; les enjambées sont étendues. Le trot typique est allongé, souple et coulant ; la poussée est bonne et l’extension des antérieurs est franche.
Peau
Sur tout le corps, elle est bien appliquée aux tissus sous-jacents.
Robe
Poil   Ras et bien fourni, bien couché et luisant, sans plages glabres.
Couleur   Unicolore : Rouge cerf, rouge-brun à rouge-brun foncé.
Noir et feu : Poil d’un noir de jais avec des marques rouges ou brunes. On recherche des marques feu aussi foncées que possible, de couleur intense et bien délimitées.
Les marques feu se répartissent comme suit : au-dessus des yeux, à la gorge, aux métacarpes, aux pieds, aux faces internes des membres postérieurs, sous la racine de la queue et en forme de deux triangles réguliers et bien séparés l’un de l’autre sur la poitrine.
Taille et poids
Hauteur au garrot   Entre 45 et 50 cm.
Poids   Entre 14 à 20 kg.
Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
 
Défauts généraux
Constitution générale lourde ou légère, sujet haut ou bas sur pattes.
Crâne lourd ou rond.
Front plissé.
Museau court, pointu ou étroit.
Articulé en pince.
Oeil clair, trop petit ou trop grand.
Oreilles attachées bas, très longues ou portées différemment l’une de l’autre.
Zygomatiques fortement saillants.
Peau de la gorge lâche.
Dos trop long, voussé ou peu soutenu.
Dos de carpe.
Croupe avalée.
Pieds allongés.
Sujet qui va l’amble.
Allures relevées, troussées.
Poil clairsemé.
Raie de mulet (bande noire qui suit la ligne médiane du dos), selle foncée, robe décolorée ou éclaircie.
Taille inférieure ou dépassant de 1 cm les normes indiquées par le standard.
Défauts graves
Caractère sexuel insuffisant (par exemple femelle de type masculin).
Aspect général grêle.
Tête en forme de pomme.
Absence de parallélisme des lignes supérieures du crâne et du chanfrein.
Coudes tournés en dehors.
Arrière-main droit ou en tonneau.
Jarrets tournés en dedans.
Taille inférieure ou dépassant de plus de 1 cm et de moins de 3 cm les normes indiquées par le standard.
Défauts éliminatoires
Chien agressif ou peureux.
Comportement peureux, agressif, méchant, exagérément méfiant, nerveux.
Toute malformation.
Caractère sexuel ostensiblement inversé.
Défauts d’articulé comme prognathisme supérieur, prognathisme inférieur ou déviation de l’arcade incisive.
Défauts graves d’ensembles touchant la constitution, le poil ou la couleur.
Taille inférieure ou dépassant de plus de 3 cm les normes indiquées dans le standard.
 
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

NB :
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.
Bibliographie
http://www.fci.be/http://www.fci.be/

 

 
  Standard FCI Nº 183
   
Autre nom   Zwergschnauzer
Miniature Schnauzer
Schnauzer miniatura
Dwergschnauzer
Origine   Allemagne
Traduction   Dr. J-M. Paschoud
Groupe   Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de montagne et de bouvier suisse
Section   Section 1.2 Pinscher et Schnauzer
Epreuve   Sans épreuve de travail
Date de publication du standard d'origine en vigueur   06.03.2007
Date de modification de ce standard sur le site   06.01.2018
Autres langues de ce standard Miniature Schnauzer     English
  Zwergschnauzer     Deutsch
  Schnauzer miniatura     Español
  Dwergschnauzer     Nederlands
Utilisation
Chien de famille et d’accompagnement.
 
Bref aperçu historique
Au début du 20ème siècle, le Schnauzer nain a pris son essor de la région de Francfort, à une époque où il portait encore le nom de Pinscher nain à poil dur. A partir des formes, tailles et types différents et en présence d’un mélange désordonné de chiens à poil dur, souple et soyeux, ce ne fut pas une tâche facile de créer une race de petites chiens, dont l’extérieur et les qualités de caractère correspondaient à celles de son grand frère, le Schnauzer.
Aspect général
Petit, vigoureux, plus ramassé qu’élancé, au poil dur, élégant, un modèle réduit du Schnauzer exempt de tout défaut de nanisme.
Proportions importantes
Inscriptible dans le carré, la hauteur au garrot correspond environ à la longueur du corps.
La longueur totale de la tête (mesurée de l’extrémité de la truffe à la protubérance occipitale) correspond à la moitié de la longueur du dessus (mesurée du garrot à l’attache de la queue).
Comportement / caractère
Son caractère correspond à celui du Schnauzer et est imprégné par le tempérament et le comportement d’un petit chien. Intelligence, assurance, endurance et vigilance font du Schnauzer nain un chien de compagnie agréable tout comme un chien de garde et d’accompagnement qui peut être tenu sans problèmes même dans un petit appartement.
REPLACEMENT NOT FOUND:
{flexi_FIELD:historique_race item:current method:display}
Tête
Région crânienne
Crâne   Fort et allongé, sans forte saillie de la protubérance occipitale. La tête doit être en accord avec la puissance du chien. Le front est plat, sans rides et parallèle au chanfrein. 
Stop   Nettement accentué par les sourcils.
Région faciale
Museau   Il se termine en coin tronqué.
Truffe   Elle est bien développée et toujours noire ; les narines sont largement ouvertes.
Lèvres   Noires, fermes, bien appliquées à plat contre les mâchoires. La commissure des lèvres est serrée.
Chanfrein   Le chanfrein est droit.
Mâchoires et dents   Mâchoires solides. L’articulé en ciseaux, fort et bien développé, est correctement occlusif et complet ; il est formé de 42 dents d’un blanc pur selon la formule dentaire du chien. Les masséters sont bien développés, mais sans donner aux joues un relief excessif qui altérerait la forme rectangulaire de la tête (avec la barbe).
Yeux   De grandeur moyenne, de forme ovale, dirigés vers l’avant, foncés, d’une expression vive. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.
Oreilles   Repliées et pendantes, attachées haut, en forme de « V », portées symétriquement, elles pointent vers l’avant en direction des tempes, le bord interne des oreilles étant accolé aux joues ; le pli parallèle ne doit pas dépasser le niveau du crâne.
Cou
La nuque musclée et robuste présente une arcure éminente. L’encolure se fond harmonieusement dans le garrot.
En accord avec la puissance du chien, le cou est fermement implanté, élancé et noblement galbé. La peau de la gorge est fermement appliquée sur les tissus sous-jacents et ne forme pas de plis.
Corps
Ligne du dessus   Dès le garrot, elle est légèrement en pente vers l’arrière.
Garrot   Il constitue le point le plus haut du dessus.
Dos   Solide, court et ferme.
Rein   Court, solide et haut. La distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte de sorte que le chien paraît ramassé.
Croupe   Elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue.
Poitrine   De largeur modérée, de coupe transversale ovale, descendant jusqu’aux coudes. Le poitrail est nettement accusé par la pointe du sternum.
Flanc   Les flancs ne sont pas exagérément relevés.
Ligne du dessous   Avec la partie inférieure de la cage thoracique le dessous dessine une belle ligne arquée.
Queue
Naturelle : l’objectif à atteindre est la queue en sabre ou en faucille.
Membres
Membres antérieurs
Généralités   Vus de face, les antérieurs sont solides, droits et pas trop serrés. Vus de profil, les avant-bras sont droits.
Epaules   L’omoplate est fermement attachée à la paroi thoracique, dûment musclée des deux côtés de l’épine scapulaire et dépasse en hauteur les apophyses épineuses des vertèbres thoraciques. Aussi oblique que possible et bien placée en arrière, l’angle qu’elle forme avec l’horizontale est d’environ 50°.
Bras   Bien au corps, solide et musclé. L’angle entre l’omoplate et le bras est de 95° à 105°.
Coudes   Correctement appliqués, tournés ni en dehors ni en dedans.
Avant-bras   Vu de tous les côtés il est absolument droit, développé en puissance et bien musclé.
Carpe   Solide, stable, il se distingue peu de la structure de l’avant-bras.
Métacarpe   Vu de face vertical, vu de profil légèrement incliné par rapport au sol, fort, légèrement élastique.
Pieds antérieurs   Courts et ronds. Les doigts sont serrés et cambrés (pieds de chat), les coussinets résistants et les ongles durs et foncés.
Membres postérieurs
Généralités   Vus de profil, les postérieurs sont obliques ; vus de derrière, ils sont parallèles et pas trop serrés.
Cuisses   De longueur moyenne, large et fortement musclée.
Grassets   Tourné ni en dedans ni en dehors.
Jambes   Longue et forte, nerveuse, elle se prolonge dans un jarret solide.
Jarret   Angulation accusée, articulation solide, stable, tournée ni en dehors ni en dedans.
Métatarse   Court, vertical par rapport au sol.
Pieds postérieurs   Doigts courts, cambrés et serrés ; les ongles sont courts et de couleur noire.
Allures
Elastiques, élégantes, souples, dégagées et étendues. Les antérieurs s’élancent aussi loin que possible vers l’avant, les postérieurs procurant la poussée nécessaire par de larges enjambées élastiques. L’antérieur d’un côté et le postérieur de l’autre côté avancent en même temps. Le dos, les articulations et les ligaments sont fermes.
Peau
Sur tout le corps elle est bien appliquée aux tissus sous-jacents.
Robe
Poil   Le poil doit être dur (« fil de fer ») et bien fourni. La robe se compose d’un sous-poil bien fourni et d’un poil de couverture en aucun cas trop court, dur et bien couché. Le poil de couverture est rude, assez long pour qu’on puisse apprécier sa texture, ni hérissé ni ondulé.
Sur la tête et les membres, le poil tend à être un peu moins dur ; sur le front et les oreilles il est court. La barbe pas trop souple sur le museau et les sourcils broussailleux, qui dissimulent légèrement les yeux, sont typiques et caractéristiques.
Couleur   Noir unicolore avec sous-poil.
Poivre et sel » (sable charbonné marqué de sable).
Noir argenté.
Blanc pur avec sous-poil blanc.
Dans la variété à poil « poivre et sel », l’élevage cherche à obtenir une teinte moyenne avec un « poivré » bien pigmenté réparti régulièrement et un sous-poil gris. On admet les nuances allant du gris foncé couleur de fer métallique au gris argenté. Quelle que soit l’assemblage des couleurs, tous les sujets doivent présenter un masque foncé qui souligne l’expression et qui s’accorde harmonieusement avec le jeu des couleurs. Des marques nettement claires sur la tête, le poitrail et les membres ne sont pas recherchées. Dans la variété à poil noir argenté, l’élevage cherche à obtenir un poil de couverture noir avec un sous-poil noir ; des marques blanches se trouvent au-dessus des yeux, sur les joues, à la barbe, à la gorge, sur le devant de la poitrine sous forme de deux triangles séparés, sur le métacarpe, sur les pieds, à la face interne des postérieurs et à l’anus. Le front, la nuque et les faces externes des oreilles doivent être noirs comme le poil de couverture.
Taille et poids
Hauteur au garrot   Elle est comprise entre 30 et 35 cm.
Poids   Entre 4 et 8 kg.
Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
 
Défauts généraux
Crâne lourd et rond.
Front plissé.
Museau court, pointu ou étroit.
Articulé en pince.
Joues et arcades zygomatiques fortement saillantes.
Yeux clairs, trop grands ou ronds.
Oreilles attachées bas, trop longues, portées différemment l’une de l’autre.
Peau de la gorge lâche.
Présence de fanon ; dessus du cou étroit.
Dos trop long, descendant ou peu soutenu.
Dos de carpe.
Croupe avalée.
Racine de la queue inclinée en direction de la tête.
Pieds allongés.
Sujets allant de l’amble.
Poil trop court, trop long, souple, ondulé, broussailleux ou soyeux.
Sous-poil marron.
Chez les chiens « poivre et sel » : raie de mulet (bande noire qui suit la ligne médiane du dos) ou selle noire.
Chez les chiens noir-argenté : triangles sur le poitrail pas nettement séparés.
Taille inférieure ou dépassant jusqu’à 1 cm les normes indiquées dans le standard.
Défauts graves
Constitution grossière ou légère, chien trop bas ou trop haut sur pattes.
Caractère sexuel inversé (par exemple femelles de type masculin).
Coudes tournés en dehors.
Arrière-main droit ou en tonneau.
Jambe trop longue.
Jarrets tournés en dedans.
Métatarse trop court.
Chez les chiens noirs et « poivre et sel » : poil blanc ou tacheté.
Chez les chiens noir-argenté et blancs : poil tacheté.
Taille inférieure ou dépassant les normes indiquées dans le standard de plus de 1 cm et de moins de 2 cm.
Défauts éliminatoires
Comportement peureux, agressif, méchant, exagérément méfiant, nerveux.
Toute malformation.
Sujet insuffisamment typé.
Défaut d’occlusion comme prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée.
Défauts graves touchant la constitution, le poil et la couleur.
Taille inférieure ou qui dépasse de plus de 2 cm les normes indiquées dans le standard.
 
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

NB :
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.
Bibliographie
http://www.fci.be/http://www.fci.be/

 

 
  Standard FCI Nº 181
   
Autre nom   Riesenschnauzer
Giant Schnauzer
Schnauzer gigante
Origine   Allemagne
Traduction   Dr. J-M. Paschoud
Groupe   Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de montagne et de bouvier suisse
Section   Section 1.2 Pinscher et Schnauzer
Epreuve   Avec épreuve de travail
Date de publication du standard d'origine en vigueur   06.03.2007
Date de modification de ce standard sur le site   06.01.2018
Autres langues de ce standard Giant Schnauzer     English
  Riesenschnauzer     Deutsch
  Schnauzer gigante     Español
  Riesenschnauzer     Nederlands
Utilisation
Chien d’utilité et d’accompagnement.
 
Bref aperçu historique
A l’origine, en Allemagne du sud, le Schnauzer géant était un chien de conduite des bestiaux. Au début du 20ème siècle, des éleveurs avertis reconnurent que ce chien était capable de performances remarquables et qu’il disposait d’aptitudes caractérielles extrêmement précieuses. Inscrit dans un livre des origines depuis 1913, déjà en 1925, il a été reconnu comme chien de service.
Aspect général
Grand, fort, plus ramassé qu’élancé, au poil dur ; c’est l’image agrandie et renforcée du Schnauzer, un chien efficace pour l’attaque et la défense qui impose le respect.
Proportions importantes
Inscriptible dans le carré, la hauteur au garrot correspond environ à la longueur du corps.
La longueur totale de la tête (mesurée de l’extrémité de la truffe à la protubérance occipitale) correspond à la moitié de la longueur du dessus (mesurée du garrot à l’attache de la queue).
Comportement / caractère
Son caractère bénin et équilibré et sa fidélité incorruptible à son maître sont des traits typiques. Ses sens hautement développés, son intelligence, son aptitude à être éduqué, sa force, son endurance, sa rapidité et sa résistance aux intempéries et aux maladies en font avec sa résistance innée à la fatigue et son caractère affirmé un chien d’accompagnement, de sport, d’utilité et de service idéal.
REPLACEMENT NOT FOUND:
{flexi_FIELD:historique_race item:current method:display}
Tête
Région crânienne
Crâne   Fort et allongé, sans forte saillie de la protubérance occipitale. La tête doit être en accord avec la puissance du chien. Le front est plat, sans rides et parallèle au chanfrein. 
Stop   Nettement accentué par les sourcils.
Région faciale
Museau   Il se termine en coin tronqué.
Truffe   Elle est bien développée et toujours noire ; les narines sont largement ouvertes.
Lèvres   Noires, fermes, bien appliquées à plat contre les mâchoires. La commissure des lèvres est serrée.
Chanfrein   Le chanfrein est droit.
Mâchoires et dents   Mâchoires solides. L’articulé en ciseaux, fort et bien développé, est correctement occlusif et complet ; il est formé de 42 dents d’un blanc pur selon la formule dentaire du chien. Les masséters sont bien développés, mais sans donner aux joues un relief excessif qui altérerait la forme rectangulaire de la tête (avec la barbe).
Yeux   De grandeur moyenne, de forme ovale, dirigés vers l’avant, foncés, d’une expression vive. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.
Oreilles   Repliées et pendantes, attachées haut, en forme de « V », portées symétriquement, elles pointent vers l’avant en direction des tempes, le bord interne des oreilles étant accolé aux joues ; le pli parallèle ne doit pas dépasser le niveau du crâne.
Cou
La nuque musclée et robuste présente une arcure éminente. L’encolure se fond harmonieusement dans le garrot. En accord avec la puissance du chien, le cou est fermement implanté, élancé et noblement galbé. La peau de la gorge est fermement appliquée sur les tissus sous-jacents et ne forme pas de plis.
Corps
Ligne du dessus   Dès le garrot, elle est légèrement en pente vers l’arrière.
Garrot   Il constitue le point le plus haut du dessus.
Dos   Solide, court et ferme.
Rein   Court, solide et haut. La distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte de sorte que le chien paraît ramassé.
Croupe   Elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue.
Poitrine   De largeur modérée, de coupe transversale ovale, descendant jusqu’aux coudes. Le poitrail est nettement accusé par la pointe du sternum.
Flanc   Les flancs ne sont pas exagérément relevés.
Ligne du dessous   Avec la partie inférieure de la cage thoracique le dessous dessine une belle ligne arquée.
Queue
Naturelle : l’objectif à atteindre est la queue en sabre ou en faucille.
Membres
Membres antérieurs
Généralités   Vus de face, les antérieurs sont solides, droits et pas trop serrés. Vus de profil, les avant-bras sont droits.
Epaules   L’omoplate est fermement attachée à la paroi thoracique, dûment musclée des deux côtés de l’épine scapulaire et dépasse en hauteur les apophyses épineuses des vertèbres thoraciques. Aussi oblique que possible et bien placée en arrière, l’angle qu’elle forme avec l’horizontale est d’environ 50°.
Bras   Bien au corps, solide et musclé. L’angle entre l’omoplate et le bras est de 95° à 105°.
Coudes   Correctement appliqués, tournés ni en dehors ni en dedans.
Avant-bras   Vu de tous les côtés il est absolument droit, développé en puissance et bien musclé.
Carpe   Solide, stable, il se distingue peu de la structure de l’avant-bras.
Métacarpe   Vu de face vertical, vu de profil légèrement incliné par rapport au sol, fort, légèrement élastique.
Pieds antérieurs   Courts et ronds. Les doigts sont serrés et cambrés (pieds de chat), les coussinets résistants et les ongles durs et foncés.
Membres postérieurs
Généralités   Vus de profil, les postérieurs sont obliques ; vus de derrière, ils sont parallèles et pas trop serrés.
Cuisses   De longueur moyenne, large et fortement musclée.
Grassets   Tourné ni en dedans ni en dehors.
Jambes   Longue et forte, nerveuse, elle se prolonge dans un jarret solide.
Jarret   Angulation accusée, articulation solide, stable, tournée ni en dehors ni en dedans.
Métatarse   Court, vertical par rapport au sol.
Pieds postérieurs   Doigts courts, cambrés et serrés ; les ongles sont courts et de couleur noire.
Allures
Elastiques, élégantes, souples, dégagées et étendues. Les antérieurs s’élancent aussi loin que possible vers l’avant, les postérieurs procurant la poussée nécessaire par de larges enjambées élastiques. L’antérieur d’un côté et le postérieur de l’autre côté avancent en même temps. Le dos, les articulations et les ligaments sont fermes.
Peau
Sur tout le corps elle est bien appliquée aux tissus sous-jacents.
Robe
Poil   Le poil doit être dur (en « fil de fer ») et bien fourni. La robe se compose d’un sous-poil bien fourni et d’un poil de couverture en aucun cas trop court, dur et bien couché. Le poil de couverture est rude, assez long pour qu’on puisse apprécier sa texture, ni hérissé ni ondulé. Sur la tête et les membres, le poil tend à être un peu moins dur ; sur le front et les oreilles il est court. La barbe pas trop souple sur le museau et les sourcils broussailleux, qui dissimulent légèrement les yeux, sont typiques et caractéristiques.
Couleur   Noir unicolore avec sous-poil.
« Poivre et sel » (sable charbonné marqué de sable).
Concernant le « poivre et sel », l’élevage cherche à obtenir une teinte moyenne avec un « poivré » bien pigmenté réparti régulièrement et un sous-poil gris. On admet les nuances allant du gris foncé couleur de fer métallique au gris argenté. Quelle que soit la nuance, tous les sujets doivent présenter un masque foncé qui souligne l’expression et qui s’accorde harmonieusement avec la teinte en question. Des marques nettement claires sur la tête, le poitrail et les membres ne sont pas recherchées.
Taille et poids
Hauteur au garrot   Elle est comprise entre 60 et 70 cm.
Poids   Mâles et femelles : 35 à 47 kg.
Compléments apportés par les visiteurs
Developed from Standard German Schnauzers crossed with South-Russian Ovcharkas, Great Danes, French Bouviers, Poodles, Pointers and Wolfspitzes, the Giant Schnauzer is truly an impressive and versatile working breed. It used to be called Munchener and Russian Bear Schnauzer in the past and was a valued livestock herder and protector. The Giant Schnauzers were also used as butchershop and brewery guardians, but soon became popular police dogs and family pets.
Even-tempered, easy to train and playful, the Riesenschnauzer makes a wonderful companion. This popular bearded show breed is a dedicated watchdog and can be quite territorial. The body is strong, muscular and well-boned. The coat is rough and needs regular grooming. Most dogs are uniform black, but salt-n-pepper specimens are accepted as well. Average height is around 26 inches.
Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
 
Défauts généraux
Tête dans l’ensemble trop petite pou trop courte.
Crâne lourd ou rond.
Front plissé.
Museau court, pointu ou étroit.
Articulé en pince.
Yeux clairs , trop grands ou ronds.
Oreilles attachées bas, trop longues, portées différemment l’une de l’autre.
Joues ou arcades zygomatiques fortement saillantes.
Peau de la gorge lâche.
Présence de fanon ; dessus du cou étroit.
Dos trop long, ascendant ou peu soutenu.
Dos de carpe.
Croupe avalée.
Racine de la queue inclinée en direction de la tête.
Pieds allongés.
Sujet allant de l’amble.
Poil trop court, trop long, souple, ondulé, broussailleux, soyeux, de couleur blanche, tacheté ou présentant toute autre combinaison de couleurs.
Sous-poil marron.
Chez les sujets « poivre et sel » : raie de mulet (bande noire qui suit la ligne médiane du dos) ou selle noire.
Taille inférieure ou dépassant de 2 cm les normes indiquées par le standard.
Défauts graves
Constitution grossière ou légère, chien trop bas ou trop haut sur pattes.
Caractère sexuel inversé (par exemple femelles de type masculin).
Coudes tournés en dehors.
Arrière-main droit ou en tonneau.
Jarrets tournés en dedans.
Taille inférieure ou dépassant les normes indiquées dans le standard de plus de 2 cm et de moins de 4 cm.
Défauts éliminatoires
Comportement peureux, agressif, méchant, exagérément méfiant, nerveux.
Toute malformation.
Sujet insuffisamment typé.
Défaut d’occlusion comme prognathisme supérieur, prognathisme inférieur, arcade incisive déviée.
Défauts graves touchant la constitution, le poil et la couleur.
Taille inférieure ou qui dépasse les normes indiquées dans le standard de plus de 4 cm.
 
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

NB :
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.
Bibliographie
http://www.fci.be/http://www.fci.be/

 

 
  Standard FCI Nº 182
   
Origine   Allemagne
Traduction   Dr. J-M. Paschoud
Groupe   Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de montagne et de bouvier suisse
Section   Section 1.2 Pinscher et Schnauzer
Epreuve   Sans épreuve de travail
Date de publication du standard d'origine en vigueur   06.03.2007
Date de modification de ce standard sur le site   06.01.2018
Autres langues de ce standard Schnauzer     English
  Schnauzer     Deutsch
  Schnauzer     Español
  Schnauzer     Nederlands
Utilisation
Chien de garde et d’accompagnement.
 
Bref aperçu historique
A l’origine, en Allemagne du sud, le Schnauzer était un chien d’écurie, qui se sentait spécialement à l’aise en compagnie des chevaux. Plein de zèle, il épiait les rongeurs et les tuait en un tour de main, ce qui lui valut dans le langage populaire le surnom de ratier. A l’époque de la fondation du club du Pinscher et Schnauzer en 1895, il portait encore le nom de Pinscher à poil dur.
Aspect général
Chien de taille moyenne, robuste, plus ramassé qu’élancé, au poil dur.
Proportions importantes
Inscriptible dans le carré, la hauteur au garrot correspond environ à la longueur du corps.
La longueur totale de la tête (mesurée de l’extrémité de la truffe à la protubérance occipitale) correspond à la moitié de la longueur du dessus (mesurée du garrot à l’attache de la queue).
Comportement / caractère
Un tempérament vif associé à un calme circonspect, un naturel bénin et enjoué et un attachement proverbial à son maître sont les traits de caractère caractéristiques de la race. Aimant beaucoup les enfants, ce chien est incorruptible et vigilant mais n’aboie pas pour un rien. Ses sens sont hautement développés. Sa sagacité, son dressage aisé, son intrépidité, son endurance et sa résistance aux intempéries et aux maladies le prédisposent à être un excellent chien de famille, de garde et d’accompagnement qui possède aussi les aptitudes nécessaires à un chien d’utilité.
REPLACEMENT NOT FOUND:
{flexi_FIELD:historique_race item:current method:display}
Tête
Région crânienne
Crâne   Fort et allongé, sans forte saillie de la protubérance occipitale. La tête doit être en accord avec la puissance du chien. Le front est plat, sans rides et parallèle au chanfrein. 
Stop   Nettement accentué par les sourcils.
Région faciale
Museau   Il se termine en coin tronqué. Le chanfrein est droit.
Truffe   Elle est bien développée et toujours noire ; les narines sont largement ouvertes.
Lèvres   Noires, fermes, bien appliquées à plat contre les mâchoires ; la commissure des lèvres est serrée.
Mâchoires et dents   Mâchoires solides. L’articulé en ciseaux, fort et bien développé, est correctement occlusif et complet ; il est formé de 42 dents d’un blanc pur selon la formule dentaire du chien. Les masséters sont bien développés, mais sans donner aux joues un relief excessif qui altérerait la forme rectangulaire de la tête (avec la barbe).
Yeux   De grandeur moyenne, de forme ovale, dirigés vers l’avant, foncés, d’une expression vive. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.
Oreilles   Repliées et pendantes, attachées haut, en forme de « V », elles sont portées symétriquement et pointent vers l’avant en direction des tempes, le bord interne des oreilles étant accolé aux joues ; le pli parallèle ne doit pas dépasser le niveau du crâne.
Cou
La nuque musclée et robuste présente une arcure éminente. L’encolure se fond harmonieusement dans le garrot. En accord avec la puissance du chien, le cou est fermement implanté, élancé et noblement galbé. La peau de la gorge est fermement appliquée sur les tissus sous-jacents et ne forme pas de plis.
Corps
Ligne du dessus   Dès le garrot, elle est légèrement en pente vers l’arrière.
Garrot   Il constitue le point le plus haut du dessus.
Dos   Solide, court et ferme.
Rein   Court, solide et haut. La distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte de sorte que le chien paraît ramassé.
Croupe   Elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue.
Poitrine   De largeur modérée, de coupe transversale ovale, descendant jusqu’aux coudes. Le poitrail est nettement accusé par la pointe du sternum.
Flanc   Les flancs ne sont pas exagérément relevés.
Ligne du dessous   Avec la partie inférieure de la cage thoracique le dessous dessine une belle ligne arquée.
Queue
Naturelle : l’objectif à atteindre est la queue en sabre ou en faucille.
Membres
Membres antérieurs
Généralités   Vus de face, les antérieurs sont solides, droits et pas trop serrés. Vus de profil, les avant-bras sont droits.
Epaules   L’omoplate est fermement attachée à la paroi thoracique, dûment musclée des deux côtés de l’épine scapulaire et dépasse en hauteur les apophyses épineuses des vertèbres thoraciques. Aussi oblique que possible et bien placée en arrière, l’angle qu’elle forme avec l’horizontale est d’environ 50°.
Bras   Bien au corps, solide et musclé. L’angle entre l’omoplate et le bras est de 95° à 105°.
Coudes   Correctement appliqués, tournés ni en dedans ni en dehors.
Avant-bras   Vus de tous les côtés il est absolument droit, développé en puissance et bien musclé.
Carpe   Solide, stable, il se distingue peu de la structure de l’avant-bras.
Métacarpe   Vu de face vertical, vu de profil légèrement incliné par rapport au sol, fort, légèrement élastique.
Pieds antérieurs   Courts et ronds. Les doigts sont serrés et cambrés (pieds de chat), les coussinets résistants et les ongles durs et foncés.
Membres postérieurs
Généralités   Vus de profil, les postérieurs sont obliques ; vus de derrière, ils sont parallèles et pas trop serrés.
Cuisses   De longueur moyenne, large et fortement musclée.
Grassets   Tourné ni en dedans ni en dehors.
Jambes   Longue et forte, nerveuse, elle se prolonge dans un jarret solide.
Jarret   Angulation accusée, articulation solide, stable, tournée ni en dehors ni en dedans.
Métatarse   Court, vertical par rapport au sol.
Pieds postérieurs   Doigts courts, cambrés et serrés ; les ongles sont courts et de couleur noire.
Allures
Elastiques, élégantes, souples, dégagées et étendues. Les antérieurs s’élancent aussi loin que possible en avant, les postérieurs procurant la poussée nécessaire par de larges enjambées élastiques. L’antérieur d’un côté et le postérieur de l’autre côté avancent en même temps. Le dos, les ligaments et les articulations sont fermes.
Peau
Sur tout le corps elle est bien appliquée aux tissus sous-jacents.
Robe
Poil   Le poil doit être dur ( « fil der fer ») et bien fourni. La robe se compose d’un sous-poil bien fourni et d’un poil de couverture en aucun cas trop court, dur et bien couché.
Le poil de couverture est rude, assez long pour permettre d’apprécier sa texture, ni hérissé ni ondulé. Sur la tête et les membres, le poil tend à être un peu moins dur ; sur le front et les oreilles il est court. La barbe pas trop souple sur le museau et les sourcils broussailleux, qui dissimulent légèrement les yeux, sont typiques et caractéristiques.
Couleur   Noir unicolore avec sous-poil noir.
Poivre et sel » (sable charbonné marqué de sable).
Concernant le « poivre et sel », l’élevage cherche à obtenir une teinte moyenne avec un « poivré » bien pigmenté réparti régulièrement et un sous-poil gris. On admet les nuances allant du gris foncé couleur de fer métallique au gris argenté. Quelle que soit la nuance, tous les sujets doivent présenter un masque foncé qui souligne l’expression et qui s’accorde harmonieusement avec la teinte en question. Des marques nettement claires sur la tête, le poitrail et les membres ne sont pas recherchées.
Taille et poids
Hauteur au garrot   Elle est comprise entre 45 et 50 cm.
Poids   De 14 à 25 kg.
Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
 
Défauts généraux
Tête dans l’ensemble trop petite ou trop courte.
Crâne lourd ou rond.
Front plissé.
Museau court, pointu ou étroit.
Articulé en pince.
Joues ou arcades zygomatiques fortement saillantes.
Yeux clairs, trop grands ou ronds.
Oreilles attachées bas, trop longues, portées différemment l’une de l’autre.
Peau de la gorge lâche.
Présence de fanon ; dessus du cou étroit.
Dos trop long, ascendant ou peu soutenu.
Dos de carpe.
Croupe avalée.
Racine de la queue inclinée en direction de la tête.
Pieds allongés.
Sujet allant de l’amble.
Poil trop court, trop long, souple, ondulé, broussailleux, soyeux, de couleur blanche, tacheté ou présentant toute autre mélange de couleurs.
Sous-poil marron.
Chez les sujets « poivre et sel » : raie de mulet (bande noire qui suit la ligne médiane du dos) ou selle noire.
Taille inférieure ou dépassant de 1 cm les normes indiquées par le standard.
Défauts graves
Construction grossière ou légère, chien trop bas ou trop haut sur pattes.
Caractère sexuel inversé (par exemple femelles de type masculin).
Coudes tournés en dehors.
Arrière-main droit ou en tonneau.
Jarrets tournés en dedans.
Taille inférieure ou dépassant les normes indiquées dans le standard de plus de 1 cm et de moins de 3 cm.
Défauts éliminatoires
Comportement peureux, agressif, méchant, exagérément méfiant, nerveux.
Toute malformation.
Sujet insuffisamment typé.
Défaut d’occlusion comme prognathisme supérieur, prognathisme inférieur, arcade incisive déviée.
Défauts graves touchant la construction, le poil et la couleur.
Taille inférieure ou qui dépasse les normes indiquées dans le standard de plus de 3 cm.
 
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

NB :
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.
Bibliographie
http://www.fci.be/http://www.fci.be/

 

 
  Standard FCI Nº 180
   
Autre nom   Auvergne Vorstehund
Auvergne pointer
Braco de Auvernia
Auvergne Pointing Dog
Origine   France
Groupe   Groupe 7 Chiens d'arrêt
Section   Section 1.1 Chiens d’arrêt continentaux, type « braque »
Epreuve   Avec épreuve de travail
Date de publication du standard d'origine en vigueur   24.03.2004
Date de modification de ce standard sur le site   06.01.2018
Autres langues de ce standard Auvergne pointer     English
  Auvergne Vorstehund     Deutsch
  Braco de Auvernia     Español
  Auvergne Pointing Dog     Nederlands
Utilisation
Chien d’arrêt.
 
Bref aperçu historique
Le Braque d’Auvergne est une race très ancienne, présente depuis plus de deux siècles dans la région du Cantal. Issu de la souche commune à tous les braques, il est le produit d’une sélection à laquelle auraient participé les Chevaliers de Malte. Créé par et pour des chasseurs, il a une identité forte que sa robe a contribué à lui conserver.
Aspect général
Rectiligne, médioligne. Chien robuste, fortement charpenté, sans lourdeur, accusant un type Braque caractérisé, une légèreté d’allure et une élégance rehaussée par la robe et l’harmonie de ses proportions. Sa conformation le prédispose à une action de fond menée en souplesse et lui permet de tenir une journée entière sur les terrains les plus durs.
Proportions importantes
• La longueur du corps (de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse) est approximativement égale à la hauteur au garrot. Hauteur de la poitrine = hauteur au garrot x ½.
• Longueur du museau légèrement inférieure ou égale à celle du crâne.
Comportement / caractère
Chien doux, très affectueux, intelligent et docile. Son dressage consiste surtout à développer ses qualités naturelles. Son odorat est puissant. Il s’accommode bien de la vie en famille.
REPLACEMENT NOT FOUND:
{flexi_FIELD:historique_race item:current method:display}
Tête
Région crânienne
Crâne   Les lignes du crâne et du chanfrein sont légèrement divergentes vers l’avant (type braque caractérisé). La tête est longue, proportionnée à la taille, un peu plus légère chez les femelles. Vue de dessus, la forme du crâne se rapproche de l’ovale. Protubérance occipitale peu saillante. La largeur au niveau des arcades zygomatiques est égale à la longueur du crâne. L'arcade sourcilière est bien prononcée. 
Stop   Moyennement marqué.
Région faciale
Museau   D’une longueur proche de celle du crâne.
Truffe   Toujours noire, assez forte, brillante, narines bien ouvertes. Son profil supérieur est dans le prolongement du chanfrein.
Lèvres   Assez fortes. La lèvre supérieure recouvre l’inférieure. Commissures nettes, sans repli important. Vues de face, les lèvres forment un bout de museau carré.
Chanfrein   Le chanfrein est droit.
Mâchoires et dents   Mâchoires solides, d’égale longueur. Dents fortes. Articulé en ciseaux ou bout à bout.
Yeux   Plutôt grands, ovales, de couleur noisette foncé, bien enchâssés dans l’orbite, donnant un regard expressif, franc et doux. La paupière bien pigmentée ne laisse pas voir la conjonctive.
Oreilles   Attachées plutôt en arrière. Au repos l’attache de l’oreille se situe au dessous d’une droite réunissant le profil supérieur de la truffe et l’oeil. Quand le chien est attentif, l’attache de l’oreille peut remonter jusqu’à cette ligne. Légèrement tournée vers l’intérieur, mais ni enroulée ni plate, l’oreille est souple et de texture légèrement satinée. Son extrémité est moyennement arrondie. Tirée vers l’avant, elle doit pouvoir atteindre la naissance de la truffe, sans en dépasser l’extrémité.
Cou
Plutôt long, bien inséré entre les épaules, légèrement galbé. Présence d’un léger fanon. Le cou a une longueur sensiblement égale à celle de la tête.
Corps
Ligne du dessus   La ligne du dessus est bien tendue, droite.
Garrot   Marqué.
Dos   Etroit, plat et court. L’épine dorsale n’est pas saillante.
Rein   Bien attaché, il est large (surtout chez les femelles), très légèrement convexe.
Croupe   Oblique (35° par rapport à la ligne du dessus), pointe des hanches visible.
Poitrine   Longue et bien descendue au niveau du coude. En section transversale à une forme ovoïde, régulièrement cintrée, sans rupture dans la partie inférieure.
Ligne du dessous   La ligne du dessous se relève doucement vers le ventre non levretté. Le flanc est large, peu creusé, réuni aux hanches sans heurt.
Queue
Attachée assez haut. Elle doit être portée horizontalement. Cylindrique et pas trop fine. Ecourtée, elle a une longueur de 15 à 20 cm. Non écourtée, elle atteint la pointe du jarret sans la dépasser.
Membres
Membres antérieurs
Généralités   Ils sont dans l’axe du corps et d’aplomb.
Epaules   Forte, bien musclée, bien dégagée dans l’action. Oblique à 45° sur l’horizontale.
Coudes   Bien dans l’axe du corps.
Avant-bras   Fort et long, musclé et droit.
Carpe   Fort sans être noueux.
Métacarpe   Court ; vu de profil, il est légèrement incliné.
Membres postérieurs
Généralités   Ils sont dans l’axe du corps. Bien angulés, ils travaillent dans des plans parallèles.
Cuisses   Bien musclée.
Jarret   Sec et bien dessiné.
Métatarse   Court et jamais grêle.
Pieds
Un peu plus long que le pied dit « de chat », un peu moins long que le pied dit « de lièvre ». Déviés ni en dedans ni en dehors. Les ongles sont forts et courts ; les coussinets sont durs et résistants ; les doigts sont serrés.
Allures
Foulée d’amplitude moyenne mais au rythme soutenu qui confère au chien son endurance notoire. Son allure habituelle de chasse est un galop moyen, régulier et légèrement basculant.
Peau
Assez fine, plutôt lâche sans exagération.
Robe
Poil   Court, pas trop fin, jamais dur, brillant.
Couleur   Noire à panachure blanche d’extension variable.
La particularité de la panachure fait reconnaître deux types : Mouchetée ou grisonnée.
Cette différence ne peut servir à départager deux sujets de même qualité.
La tête doit être noire avec de préférence une liste blanche se prolongeant en tête. Le blanc de cette liste peut s’étendre sur les parties latérales du museau. Une oreille blanche et mouchetée ou un côté de la tête blanc et moucheté, ne peuvent être considérés comme des défauts.
Taille et poids
Hauteur au garrot   Hauteur au garrot : (avec, pour les deux sexes tolérance + 2 cm et – 1 cm) :
Mâles : 57 à 63 cm (hauteur idéale : 60 cm)
Femelles : 53 à 59 cm (hauteur idéale : 56 cm).
Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
 
Défauts généraux
Lignes du chanfrein et du crâne parallèles.
Tête trop chargée sous les yeux.
Conjonctive apparente.
Défauts graves
Ligne du chanfrein et du crâne convergentes (vers l’avant).
Chanfrein concave ou convexe.
Oreille attachée trop haut, trop courte, plate, trop tirebouchonnée.
Lèvres pendantes et flottantes, trop courtes, museau s’effilant vers l’extrémité.
Région sternale trop étroite.
Défauts éliminatoires
Chien agressif ou peureux.
Manque de type braque.
Prognathisme supérieur ou inférieur avec décalage de plus de 1 mm entre les arcades incisives.
L’absence de PM1 est tolérée.
Est éliminatoire l’absence de 2 autres prémolaires (PM2-PM3) ou de toute autre dent, PM4 incluse.
Entropion ou ectropion ou traces d’intervention correctrice.
Présence d’ergots ou traces de leur amputation.
Robe entièrement noire ou entièrement blanche.
Absence de mouchetures.
Marques de couleur feu ou reflets « pain brûlé » (fauve).
Truffe envahie par le ladre.
Paupières dépigmentées.
Oeil jaune (dit d’oiseau de proie).
Yeux hétérochromes.
Taille hors limites du standard (tolérance réglementaire : + 2 cm et – 1 cm).
Important
Ce standard entrera en vigueur à partir de septembre 2004.
 
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

NB :
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.
Bibliographie
http://www.fci.be/http://www.fci.be/

 

 

Sous-catégories

Les races reconnues à titre définitif par la FCI classées par groupe

Liste des races reconnues par la FCI classées par pays d'origine