Sealyham Terrier

Standard FCI Nº 74

Origine
Grande-Bretagne
Traduction
Prof. R. Triquet
Groupe
Groupe 3 Terriers
Section
Section 2 Terriers de petite taille
Epreuve
Sans épreuve de travail
Reconnaissance à titre définitif par la FCI
mardi 19 octobre 1954
Publication du standard officiel en vigueur
jeudi 26 mars 2009
Dernière mise à jour
mardi 19 mai 2009
In English, this breed is said
Sealyham Terrier
Auf Deutsch, heißt diese Rasse
Sealyham Terrier
En español, esta raza se dice
Sealyham Terrier
In het Nederlands, wordt dit ras gezegd
Sealyham Terrier

Utilisation

Terrier.

Aspect général

Dégagé dans son mouvement, actif, bien proportionné, ayant beaucoup de substance dans un petit volume. Dans son ensemble, corps plus long que haut et non pas carré.

Comportement / caractère

Vigoureux, plein d’allant et apte au travail. Vif et intrépide mais de nature amicale.

Tête

Région crânienne

Crâne
Légèrement en dôme et large entre les oreilles. 

Région faciale

Truffe
Noire.
Museau
Redoutable mâchoire carrée, puissante et longue.
Mâchoires et dents
Les dents sont bien rangées et fortes ; les canines s’adaptent bien les unes avec les autres. Elles sont longues par rapport à la taille du chien. Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux régulier, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires.
Joues
Les arcades zygomatiques ne sont pas proéminentes.
Yeux
Foncés, bien disposés, ronds, de dimensions moyennes. On préférera le bord des paupières foncé, bien pigmenté, mais le bord des paupières non pigmenté est toléré.
Oreilles
De grandeur moyenne, légèrement arrondies aux extrémités et portées sur le côté des joues.

Cou

De bonne longueur, épais et musclé, s’insérant dans des épaules bien obliques.

Corps

Généralité
De longueur moyenne et souple.
Dos
Horizontal.
Poitrine
Large et haute, bien descendue entre les antérieurs.
Côtes
Bien cintrées.

Queue

Auparavant la coutume était d’écourter la queue.
Queue coupée : De longueur moyenne. Epaisse ; l’extrémité est arrondie. Attachée au niveau de la ligne du dessus et portée droite. Les fesses doivent être en saillie par rapport au point d’attache de la queue.
Queue non coupée : La queue est de longueur moyenne pour participer à l’équilibre des formes. Epaisse à la base, elle s’amenuise vers l’extrémité. L’idéal est la queue portée droite mais elle ne doit pas se recourber de manière excessive sur le dos. Elle ne doit ni s’enrouler ni se tordre en spire. Les fesses doivent être en saillie par rapport au point d’attache de la queue.

Membres

Membres antérieurs

Généralités
Antérieurs courts, forts et aussi droits que possible, autant que cela est compatible avec une poitrine bien descendue.
Epaules
La pointe de l’épaule est alignée avec la pointe du coude.
Coudes
Bien au corps.

Membres postérieurs

Généralités
Particulièrement puissants pour un chien de cette taille.
Cuisses
Bien descendues et musclées.
Grassets
Bien angulé.
Jarret
Fort, bien coudé.
Métatarse
Les métatarses sont parallèles.

Pieds

Ronds, pieds de chat munis de coussinets épais. Les pieds sont dirigés droit devant.

Allures

Allures vives et énergiques avec beaucoup d’impulsion.

Robe

Qualité du poil
Poil de couverture long, dur, « fil de fer » ; sous-poil résistant aux intempéries.
Couleur du poil
Tout blanc ou blanc avec des marques citron, marron, bleues ou blaireau sur la tête et les oreilles. La présence de nombreuses mouchetures noires est un défaut.

Taille et poids

Hauteur au garrot
Ne doit pas dépasser 31 cm.
Poids
Environ 9 kg pour les mâles et environ 8,2 kg pour les femelles.

Défauts

• Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
• Les défauts doivent être listés en fonction de leur gravité.

Défauts entrainant l’exclusion

 Chien agressif ou peureux.

Important

La conformation générale, l’équilibre des formes, le type et la substance sont des critères essentiels.

NB :

• Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
• Les défauts mentionnés ci-dessus, lorsqu'ils surviennent à un degré très marqué ou fréquent, sont éliminatoires.
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

Bibliographie

http://www.fci.be/

Historique détaillé

Histoire classique : un gentleman farmer britannique, profitant du loisir que lui laisse sa condition de retraité de la marine, devient un chasseur enragé. Seulement, la discipline qu'il pratique, la chasse de la loutre, nécessite des chiens aux qualités particulières. Comme il n'en trouve pas, il s'emploie à sélectionner sa propre lignée.

Sans doute, Outre-Manche, bien d'autres passionnés créèrent leur propre Terrier, mais, dans la plupart des cas, leur renommée ne dépassa pas les limites de leur village. Le Captain John Owen Tucker Edwardes ; du village de Sealyham, situé, comme son nom l'indique, près de la rivière Seal et, comme il ne l'indique pas, dans le comté de Pembroke, près de Haverfordwest, en plein pays de Galles ; eut, lui, plus de chance et un plus grand talent.

Vers 1851, il commença à s'illustrer dans la poursuite de la loutre avec un pack d'Otterhounds, chiens courants à poil long et de grande taille, spécialistes de ce prédateur aquatique, mais auxquels leur imposant gabarit ne permettait pas de suivre la loutre dans ses derniers retranchements: Edwardes adjoignit donc à sa meute quelques Terriers locaux, certainement très divers par leur apparence, mais au tempérament suffisamment trempé pour affronter un animal bien armé et pouvant mesurer 1 mètre de long pour un poids d'une dizaine de kilos.

Pour s'assurer de leur force de caractère, Edwardes employait une méthode aussi simple que rigoureuse. Il emmenait tout d'abord les puppies reconnaître les terrains de chasse en compagnie de deux Terriers choisis parmi les plus expérimentés. Si un jeune se faisait malmener par les vieux briscards, s'il montrait une once de timidité à leur contact, le Captain ne faisait pas de sentiment: un coup de fusil mettait fin à sa carrière. Ceux qui avaient surmonté cette première épreuve étaient entraînés à la chasse du rat. Vers l'âge de un an, un nouveau test les attendait: cette fois, l'adversaire était un putois.

Le jeune Terrier devait en premier lieu suivre la piste du dit putois à travers champs, ce qui constituait son « échauffement » ; arrivé à la fosse où était enfermé le puant, il devait, sans l'ombre d'une hésitation, y pénétrer, tous crocs découverts. Si tel n'était pas le cas, soit qu'il hésitât un instant, soit qu'il manquât d'entrain à combattre, l'issue était claire : Pan! Evidemment, cet homme aussi méthodique (et son frère, car il semble qu'ils furent deux à mener à bien cette entreprise) disposa bientôt d'une meute d'un courage vraiment inflexible. En ce qui concerne le physique de ses élèves, ses critères de sélection, qu'il jugeait moins importants, sont également connus. Ses Terriers devaient être bas sur pattes (pour être capables de suivre la loutre jusqu'au bout) et, en même temps, aussi puissants que possible, munis, bien entendu, d'une redoutable mâchoire. En outre, il les voulait revêtus d'une rude pelisse, de préférence blanche ou presque entièrement blanche, pour pouvoir suivre facilement leurs évolutions dans les épais fourrés des berges.

Les exigences d'Edwardes paraissent ainsi des plus claires. Cependant, on serait bien en peine de pouvoir mettre un nom de race sur les différents Terriers qu'il mit à contribution pour créer ce qui allait devenir le Sealyham ; on sait seulement que la chienne qui lui servit de point de départ se nommait Duck. La raison de cette incertitude est simple : à cette époque, la plupart des races de Terriers étaient encore en gestation.

On peut supputer que ceux qui lui servirent ressemblaient aux Terriers d'Ecosse, en particulier au Westie (pour la couleur blanche) et au Dandie Dinmont : comme ce dernier, le Sealyham est en effet doté d'une forte voix de basse, ce qui peut être l'indice d'une certaine proportion de hound (chien courant) dans son sang. Edwardes a pu avoir recours à une forme bassette de l'Otterhound, race avec laquelle il chassa tout d'abord, et ainsi n'eut-il peut-être pas besoin de se rendre en Ecosse pour trouver ses « ingrédients ». On a dit qu'il a utilisé le Corgi, un chien de bouvier et de ferme à pattes courtes très répandu dans le Pernbrokeshire, mais ce fait semble bien contestable. En revanche, qu'il ait recouru à quelques Bull Terriers « ancienne version » est sûrement plus probable.

La nouvelle lignée de Terriers connut bientôt une certaine renommée dans son comté, pour chasser aussi bien la loutre que le blaireau, le renard et même le chat sauvage. Le Captain offrait d'ailleurs régulièrement à ses amis fermiers et sportsmen quelques-uns de ses chiens. Mais, lorsqu'il mourut, en 1891, il n'avait pas eu la chance de voir ses efforts reconnus de façon officielle. Il n'y comptait d'ailleurs sans doute pas, et l'on s'accorde généralement à penser qu'il ne se donna jamais pour but de créer vraiment une nouvelle race de Terrier. Son travail ne fut pourtant pas vain. Ainsi, une dizaine d'années plus tard, sa belle-fille reprit son élevage. Devenue veuve, elle se remaria avec sir Victor Higgon, qui témoigna d'un vif intérêt pour ces Terriers et décida de les faire connaître. En 1903, ces chiens, tout naturellement nommés Sealyham Terriers, furent présentés à Haverfordwest. En 1908, Fred Lewis, un autre éleveur, créa le premier club destiné à promouvoir la race.

Ces efforts aboutirent donc, en 1911, à la reconnaissance officielle du Sealyham par le Kennel Club. A la fin de cette même année, les cynophiles purent voir la race concourir au Great Joint Terrier Show, qui désigna les deux premiers champions : un mâle nommé St. Bride's Demon et une femelle appelée Chawston Bess Back. Le Sealyham commençait une nouvelle carrière, celle de chien d'expositions.

C'est alors que les toiletteurs s'emparèrent de lui pour lui trouver un « look » qui mettrait en valeur la puissance compacte de la race. On lui dégagea le cou et le dessus de la tête, de façon à faire ressortir d'abondantes garnitures rendant encore plus impressionnantes ses formidables mâchoires. L'arrière-train, très puissant, fut épilé ras, en contraste avec les franges laissées aux membres et dans la partie inférieure du corps, ce qui rendait plus apparente la compacité propre à la race. Ainsi habillé, le Sealyham rencontra un beau succès dans les années vingt et trente. Mais correspondait-il toujours au type originel désiré par Edwardes? Et que devenaient ses qualités de travail?

Dès les premières années du siècle, le Sealyham se fixa également aux Etats-Unis. Dans ce pays, on préféra une hauteur au garrot légèrement inférieure : le standard indique 27 centimètres maximum. Parallèlement à sa carrière sur les benches (bancs) d'exposition, voire malgré elle, la race conserva un peu partout des amateurs pour ses grandes qualités de chasse. Par exemple, après la Seconde Guerre mondiale, sir Jocelyn Lucas of Ilmer l'employa en meute.

En France, il a également été apprécié comme chien de déterrage. Un spécimen de la race « s'est conduit honorablement dans les concours de déterrage de l'immédiat après-guerre et, en Dordogne, un déterreur prenait régulièrement jusqu'à une date récente avec des chiens de cette race », disait R. Depoux, un expert en la matière, en 1957.

Néanmoins, c'est en tant que chien de compagnie et de beauté qu'il est connu aujourd'hui. Très rugueux et mordant à l'origine, il est devenu depuis longtemps un vrai gentleman. Il se révèle calme, pondéré, souple de caractère, sociable. Il est sûr de lui, comme tous les Terriers, mais sans trace d'impudence. Il sait qu'il est fort, courageux (voyez d'ailleurs ses mâchoires longues et larges, très fortement armées), ce qui en fait un chien paisible, pas aboyeur. A ses moments, il peut se montrer très joueur, voire espiègle. Il a un peu le tempérament d'un grand chien, bien que son gabarit reste très raisonnable (de 8 à 9 kilos maximum, pour une hauteur de 31 centimètres au maximum). Même si son aspect est plus rustique que celui du Westie, sa mise est aussi soignée et nécessite un toilettage équivalent. Il faut souhaiter au Sealyham de voir la faveur du public se porter un peu sur lui, car il le mérite amplement. Et la personne qui aura fait ce choix ne le regrettera certainement pas.

Les dernières races mises à jour

  • Italian-Bichon -- Petit Lévrier italien X Bichon à poil frisé

    Italian-Bichon Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France / Belgique <> Italie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian-Bichon Petit chien de garde, l'Italian-Bichon est un compagnon alerte, loyal et joueur que l'on peut souvent confondre avec un Jack Russell Terrier, malgré cette idée fausse,...
  • Standard Irish Wolf Schnauzer -- Schnauzer X Lévrier irlandais

    Standard Irish Wolf Schnauzer Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Allemagne <> Irlande -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Standard Irish Wolf Schnauzer Le Standard Irish Wolf Schnauzer est un chien de croisement spécifique entre un Schnauzer et un Lévrier irlandais. Ce sont des chiens intelligents et affectueux qui...
  • Irish Wolfoodle -- Lévrier irlandais X Caniche

    Irish Wolfoodle Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Wolfoodle Un gentil géant, l'Irish Wolfoodle est un hybride affectueux et intelligent qui est un croisement entre le noble Lévrier irlandais et le Caniche standard à l'esprit vif. Ces hybrides à poil...
  • Irish Saint Terrier -- Terrier irlandais X Chien du Saint-Bernard

    Irish Saint Terrier Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Suisse -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Irish Bernard Terrier Brève présentation de l'Irish Saint Terrier L'Irish Saint Terrier est une race hybride qui est un mélange du Terrier irlandais et du Chien du Saint-Bernard. Les deux races...
  • Irish Russian Spanterrier -- Epagneul d'eau irlandais X Terrier noir russe

    Irish Russian Spanterrier Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Russie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Russian Spanterrier L'Irish Russian Spanterrier est un hybride très rare, en partie parce que les deux races parentales, l'Epagneul d'eau irlandais et le Terrier noir russe, sont elles-mêmes...
  • Irish Mastiff -- Lévrier irlandais X Mastiff

    Irish Mastiff Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Mastiff L'Irish Mastiff est l'hybride de deux des races canines les plus grandes et les plus hautes connues de l'homme, le Mastiff, également connu sous le nom de Mastiff anglais, et le Lévrier...
  • Irish Doodle -- Setter irlandais rouge X Caniche

    Irish Doodle Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Irish Doodle SetterIrish Poo SetterIrish SetterdoodleIrish Setterpoo Brève présentation de l'Irish Doodle L'Irish Doodle est une race hybride intentionnelle de chien. Ils sont un croisement entre deux...
  • Irish Dobe Setter -- Setter irlandais rouge X Dobermann

    Irish Dobe Setter Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Dobe Setter L'Irish Dobe Setter est un chien de croisement intentionnel entre le chien de chasse irlandais insouciant, le Setter irlandais rouge et le Dobermann, un chien de protection...
  • Irish Dane -- Lévrier irlandais X Dogue allemand

    Irish Dane Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Dane Les Irish Dane sont des animaux imposants au grand coeur, au propre comme au figuré. Ce sont des créatures douces et sociales qui apprécient beaucoup la compagnie. Ils aiment rester actifs et...
  • Irish Bostetter -- Setter irlandais rouge X Terrier de Boston

    Irish Bostetter Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> U.S.A. -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Bostetter Les Irish Bostetters sont des animaux de compagnie doux, intelligents et enjoués qui aiment être actifs et passer du temps avec les autres. Leur durée de vie est moyenne pour les races...
  • Imo-Inu -- American Eskimo Dog X Shiba

    Imo-Inu Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine U.S.A. <> Japon -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Imo-Inu L'Imo-Inu est un croisement spécifique de deux races très intelligentes et fidèles : l'American Eskimo Dog et le Shiba. Ces animaux de compagnie sont axés sur les gens et aiment rester actifs. Leur durée de vie est...
  • Husky Jack -- Husky de Sibérie X Jack Russell Terrier

    Husky Jack Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Sibérie <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Husky Jack Le Husky Jack est un croisement énergique d'un Husky de Sibérie et d'un Jack Russell Terrier. Ces chiots actifs sont audacieux, loyaux et affectueux. Ils sont de taille moyenne avec une durée de...
  • Huskita -- Husky de Sibérie X Akita Inu

    Huskita Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Sibérie <> Japon -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Siberian Akita Brève présentation du Huskita Les Huskitas sont un croisement spécifique entre deux races de chiens anciennes : le Husky de Sibérie et l'Akita Inu. En tant que tels, ils héritent des qualités des...
  • Huskimo -- Husky de Sibérie X American Eskimo Dog

    Huskimo Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Sibérie <> U.S.A. -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Huskimo Les Huskimos sont créés à partir du croisement entre un Husky de Sibérie et un American Eskimo Dog. Ce sont des chiens de taille moyenne qui ont une tonne d'énergie. Ces chiens sont des animaux de compagnie...
  • Hush Basset -- Cocker Spaniel anglais X Basset Hound

    Hush Basset Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Cocker Basset Brève présentation du Hush Basset Le Hush Basset est une race hybride relativement nouvelle, résultat du croisement spécifique du Cocker Spaniel anglais avec le Basset Hound. Malgré leur...
  • Hug -- Husky de Sibérie X Carlin

    Hug Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Sibérie <> Chine -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Siberian Hug Brève présentation du Hug Le Hug est un croisement spécifique entre le Husky de Sibérie et le Carlin. Il est considéré comme une race de créateur car deux races pures de chiens ont été délibérément élevées...
  • Heeler Pei -- Bouvier australien X Shar Pei

    Heeler Pei Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Australie <> Chine -> U.S.A. Traduction Francis Vnadersteen Brève présentation du Heeler Pei Le Heeler Pei est un croisement spécifique entre le Bouvier australien et le Shar Pei chinois. Ce mélange de races a produit un chien de taille moyenne, avec des exigences d'activité modérées et un chien...
  • Hava-Wheat -- Bichon havanais X Terrier irlandais à poil doux

    Hava-Wheat Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin méditerranéen occidental <> Irlande -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Hava-Wheat Le Hava-Wheat est un chien hybride qui est un croisement spécifique un Bichon havanais et un Terrier irlandais à poil doux. Un Bichon havanais est beaucoup plus petit et pèse entre 3...
  • Hava-Welsh -- Bichon havanais X Welsh Terrier

    Hava-Welsh Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin méditerranéen occidental <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Hava-Welsh Le Hava-Welsh est un croisement spécifique entre un Bichon havanais et un Welsh Terrier. Un Bichon havanais est une race de taille jouet pesant entre 3 et 6 kilos par...
  • Havaton -- Bichon havanais X Coton de Tuléar

    Havaton Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin méditerranéen occidental <> Madagascar -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Havaton Le Havaton est un paquet de fourrure ludique qui n'aime rien de plus que d'être avec sa famille humaine. La meilleure façon de décrire ce petit chien est qu'il a un esprit...
  • Havanestie -- Bichon havanais X West Highland White Terrier

    Havanestie Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin méditerranéen occidental <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous HavanastieHavanland TerrierHava-Westie Brève présentation du Havanestie Le Havanestie est un hybride du Bichon havanais et du West Highland White Terrier. Le mélange est...
  • Havallon -- Bichon havanais X Epagneul nain continental

    Havallon Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin méditerranéen occidental <> France et Belgique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Havallon Le Havallon est un mélange hybride de deux races de la taille d'un jouet, le Bichon havanais et l'Epagneul nain continental. L'Epagneul nain continental est légèrement...
  • Cane Corso

    Cane Corso Standard FCI Nº 343 Origine Italie Traduction Dr. A. Roncarati et collaborateurs Groupe Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de montagne et de bouvier suisse Section Section 2.1 Molossoïdes, type Dogue Epreuve Sans épreuve de travail Reconnaissance à titre définitif par la FCI lundi 21 mai 2007 Reconnaissance...
  • Caniche

    Caniche Standard FCI Nº 172 En vigueur à partir du 01/08/2024 Origine France Groupe Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie Section Section 2 Caniche Epreuve Sans épreuve de travail Reconnaissance à titre définitif par la FCI samedi 01 janvier 1955 Publication du standard officiel en vigueur mercredi 20 mars 2024 Dernière mise à jour vendredi 05 avril...
  • Hava-Jack -- Bichon havanais X Jack Russell Terrier

    Hava-Jack Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin méditerranéen occidental <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Hava-Jack Le Hava-Jack est un chien de croisement spécifique entre un Bichon havanais et un Jack Russell Terrier. Ce sont de petits chiens pesant jusqu'à 8 kilos et mesurant environ...