Grand Epagneul de Münster

Standard FCI Nº 118

Origine
Allemagne
Traduction
Dr. J-M. Paschoud et Prof. R. Triquet
Groupe
Groupe 7 Chiens d'arrêt
Section
Section 1.2 Chiens d’arrêt continentaux, type épagneul
Epreuve
Avec épreuve de travail
Reconnaissance à titre définitif par la FCI
lundi 20 décembre 1954
Publication du standard officiel en vigueur
mardi 29 octobre 2013
Dernière mise à jour
mardi 16 octobre 2018
In English, this breed is said
Large Munsterlander
Auf Deutsch, heißt diese Rasse
Grosser Münsterländer Vorstehhund
En español, esta raza se dice
Gran Munsterlander
In het Nederlands, wordt dit ras gezegd
Grote Munsterlander

Utilisation

Conformément à ses exigences en matière de chasse comme un chien de chasse polyvalent du Grand Epagneul de Münster a à relever tous les défis nécessaires et doit être en mesure de travailler sur le terrain, dans la forêt et dans l'eau avant et après le tir.

Bref aperçu historique

Historiquement, le Grand Epagneul de Münster remonte aux chiens d'Oysel panachés du Moyen-Age, dressés pour la chasse au faucon, pour atteindre, en passant par les chiens d'oiseaux, les broussailleurs et les épagneuls, le chien d'arrêt du 19ème siècle. Avec le Petit Münsterländer et le chien d'arrêt allemand à poil long (Deutsch-Langhaar), le Grand Epagneul de Münster appartient à la famille des chiens d'arrêt à poil long allemands, dont l'élevage méthodique a débuté vers la fin du 19ème siècle. Le club allemand du chien d'arrêt à poil long ayant en 1909 définitivement éliminé de l'élevage les sujets de couleur noire, c'est le Club pour l'élevage pure race de l'Epagneul de Münster noir et blanc à poil long qui se charge de la promotion de cette race de chien d'arrêt dès sa fondation en 1919. Après avoir catalogué sous forme d'un relevé provisoire tous les survivants de cette race à poil long autochtone dans la région occidentale de la province de Münster et en Basse-Saxe, le Club entreprit dès 1922 l'élevage méthodique du Grand Epagneul de Münster. Le relevé comportait au départ 83 chiens. Les descendants des appariements entre ces chiens du fichier primaire furent inscrits dans le livre des origines du Grand Epagneul de Münster. L'association responsable du livre des origines est le Club du Grand Epagneul de Münster, qui est actuellement formé de huit sections provinciales indépendantes. Le Club du Grand Epagneul de Münster est membre du VDH (Verband Für das Deutsche Hundewesen) et de l'association centrale des clubs de chiens de chasse (JGHV).

Aspect général

Puissant, bien musclé mais de lignes pures, il jouit d'un aspect général racé qui extériorise ses capacités supérieures et sa noblesse.

Proportions importantes

La longueur du corps et la hauteur au garrot doivent autant que possible être égales, mais la longueur du corps peut dépasser la hauteur au garrot d'environ 2 cm.

Comportement / caractère

Ses qualités proéminentes sont la docilité, la faculté d'assimilation et son utilité éprouvée pour la chasse, tout spécialement après le coup de feu. Il est vif de tempérament, sans être nerveux.

Tête

Région crânienne

Tête
D'aspect distingué, elle est allongée et d'une expression perspicace. Musculature de la région maxillaire inférieure fortement développée.
Stop
Peu marqué.

Région faciale

Truffe
D'un noir bien prononcé.
Museau
Puissant, long, parfaitement adapté à son utilisation.
Lèvres
Non pendantes.
Mâchoires et dents
Denture puissante et complète (42 dents) avec des crocs bien développés et un articulé en ciseaux impeccable.
Yeux
Aussi foncés que possible. Paupières bien jointives.
Oreilles
Larges, attachées assez haut, avec partie inférieure en arrondi, bien accolées au crâne.

Cou

Puissant, bien musclé, gracieusement galbé.

Corps

Garrot
Moyennement ressorti, long, bien musclé.
Dos
Court, ferme, droit.
Rein
La région lombaire est bien marquée et protégée par une musculature bien ferme.
Croupe
Longue et large, modérément avalée, bien musclée.
Poitrine
Vue de devant large, de profil bien descendue avec proéminence sternale bien prononcée.
Flanc
Courts et placés haut.
Ligne du dessous
Le ventre est légèrement remonté, tendu, mince.

Queue

Portée horizontalement ou légèrement plus haut. Vue de profil, elle prolonge sans heurt la ligne du dessus.

Membres

Membres antérieurs

Généralités
Les antérieurs sont d'aplomb, puissants et bien musclés. Angulations convenables.
Epaules
Omoplates bien attachées contre les côtes.
Bras
Doit être fort et bien musclé.
Avant-bras
Membres droits, puissants et bien musclés.
Métacarpe
Elastique.
Pieds antérieurs
De longueur et de cambrure moyenne ; doigts serrés. Pas de présence d’ergots.

Membres postérieurs

Généralités
Musculature puissante et d'une bonne tonicité. Position verticale.
Grassets
Angulations convenables.
Jarret
Angulations convenables
Pieds postérieurs
De longueur et de cambrure moyenne ; doigts serrés. Pas de présence d’ergots.

Allures

Pas et trot élastiques, de grande amplitude, couvrant beaucoup de terrain. Galop élastique, actif dans l'impulsion, avec poussée importante de l'arrière et de longues foulées.

Peau

Adhérant bien au corps.

Robe

Qualité du poil
Long et dense, ni bouclé ni écarté, ce qui gênerait le chien à la chasse. Poil long typique. Aussi bien chez les mâles que chez les femelles, le poil doit être spécialement long et dense (bien garni de franges) sur la face postérieure des membres antérieurs et postérieurs. A la queue, le poil doit être également particulièrement long ; les franges les plus longues se trouvent dans la partie moyenne de la queue. Aux oreilles, le poil doit aussi être long (bien garni de franges) de sortes qu'il dépasse le bord de l'oreille d'une manière symétrique des deux côtés (pas d'oreille dégarnie). A part cela, sur la tête, le poil est court et bien couché.
Couleur du poil
Blanc avec des plages et mouchetures noires ou poil grisonné. Tête noire, éventuellement avec une petite tache ou une liste blanche.

Taille et poids

Hauteur au garrot
Pour les mâles de 60 à 65 cm et pour les femelles de 58 à 63 cm.
Poids
Environ 30 kg.

Défauts

• Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
• Les défauts doivent être listés en fonction de leur gravité.

Défauts généraux

 Crâne trop large, trop marqué.
 Nez busqué, museau de brochet, truffe totalement sans pigment ou tachée de ladre.
 Lèvres non jointives ou pendantes.
 Défauts légers de denture.
 Articulé en pince, doubles PM1; absence d'une ou deux PM1 ou des M3.
 Oeil trop clair, conjonctive rouge visible.
 Oreilles attachées bas, décollées.
 Cou trop court, trop long, trop épais, trop mince.
 Présence de fanon.
 Garrot pas assez ressorti, trop court.
 Dos trop long, ensellé ou dos de carpe.
 Région lombaire trop faiblement musclée, transition vers la croupe sans harmonie, croupe trop haute.
 Croupe courte, étroite, fortement avalée.
 Poitrine en tonneau, étroite, pas assez descendue, proéminence sternale absente.
 Abdomen trop remonté, avalé.
 Queue portée latéralement ou enroulée sur le dos, queue cassée ou en cor de chasse.
 Membres antérieurs angulations trop ouvertes.
 Coudes décollés ou en rotation vers l'intérieur.
 Articulations du carpe trop lâches.
 Serré du devant, ouvert du devant (écarté).
 Angulations trop ouvertes, jarrets de vache ou en tonneau.
 Serré du derrière, ouvert du derrière (écarté).
 Pied de chat rond, pied de lièvre long, pied affaissé, doigts trop serrés ou écartés.
 Pas et trot court, raide ou trottinant.
 Galop court, trop raide, poussée insuffisante de l'arrière.

Défauts entrainant l’exclusion

 Chien agressif ou chien peureux.
 Truffe totalement dépigmentée.
 Entropion, ectropion.
 Prognathisme supérieur ou inférieur, arcade des incisives déviée.
 Absence d'incisives ou de canines, de molaires et de prémolaires (sauf 1 à 2 MP1 et les M3).
 Couleurs qui ne correspondent pas à celle qu'exige le standard.
 Peur du coup de feu, sensibilité de différents degrés au coup de feu, peur du gibier, mordeur par peur, craintif envers des personnes étrangères.

NB :

• Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
• Les défauts mentionnés ci-dessus, lorsqu'ils surviennent à un degré très marqué ou fréquent, sont éliminatoires.
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

Bibliographie

http://www.fci.be/

Historique détaillé

Quand on dit chiens d'arrêt germaniques, on pense d'abord aux Braques, Allemand, de Weimar, à poil dur (Drahthaar). Il ne faudrait pas oublier qu'il existe outre-Rhin de beaux et bons Epagneuls.

Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, il est vrai, la plupart des chasseurs d'outre-Rhin se sont orientés vers les Braques et ont quelque peu délaissé leurs Epagneuls ancestraux.

Les Epagneuls de Mûnster, Grands ou Petits, évoquent indéniablement l'Epagneul Français ou l'Epagneul Breton, mais il ne faudrait pas en déduire qu'ils en sont issus. En effet, les chasseurs allemands n'ont jamais pratiqué la chasse à courre. Aussi, depuis des siècles, se sont-ils consacrés exclusivement à la chasse à tir, aux filets ou aux panneaux; leurs Epagneuls, d'abord connus comme « chiens d'Oysel » et « chiens couchants », sont donc incontestablement très anciens. Comme en France, il en existait une grande variété, des petits et des plus grands, dont les robes étaient de teintes diverses. Plusieurs croisements, en particulier avec des Setters Anglais ou des Braques Allemands, avaient rendu ces chiens assez hétérogènes.

En Westphalie, région très giboyeuse et aussi très cynophile, deux types locaux furent sélectionnés.

Vers 1870, cependant, les cynophiles germaniques se préoccupèrent de fixer les caractéristiques des différents chiens d'arrêt allemands, et c'est ainsi que, en 1878, il fut recommandé d'éviter les robes panachées de noir pour la reproduction du Langhaar ; elles furent même interdites en 1908. Cette exclusion est à l'origine de la naissance du Grand Mûnsterlânder.

En effet, quelques éleveurs de Münster et de ses environs décidèrent alors d'élever ce type d'Epagneul comme race distincte. En 1919, pour le promouvoir et le sélectionner, ils créèrent une association du nom de « Verein für die Reinzucht des langhaarigen grossen Schwarzweissen Mùnsterlânder », et, en 1922, les Grands Mûnsterlânder commencèrent à être enregistrés officiellement en Allemagne.

Quant au Petit Mûnsterlânder, c'était un chien typique de la région de Münster, mais, au début de ce siècle, on constata qu'il était en passe de disparaître : quelques exemplaires tout au plus purent être recensés. Plusieurs éleveurs s'attachèrent à le faire renaître, parmi lesquels il faut citer principalement Edmond Lons. Entre 1925 et 1935, ce cynophile obstiné réussit à stabiliser les caractéristiques du Petit Münsterlânder, non sans quelques apports d'autres races. On dit souvent que ce chien fut créé à partir d'Epagneuls Bretons installés dans la région dès 1910. Cette affirmation souffre pourtant d'un grave défaut, car, à cette époque, l'Epagneul Breton commençait tout juste à sortir de sa Bretagne natale et ne pouvait donc avoir déjà franchi le Rhin.

Petit et Grand Mûnsterlânder ont indéniablement du sang Langhaar dans les veines, et cela est tout à fait explicable : tous les deux sont issus de sélections locales de l'Epagneul Allemand, qui, lui, jouissait d'une diffusion nationale, et il est compréhensible que les éleveurs l'aient utilisé pour régénérer et perfectionner leurs chiens favoris. En tout cas, il ne faudrait pas croire que le Grand Münsterlânder est un avatar de la sélection du Petit, apparu lors d'accouplements entre Epagneul Breton et Langhaar, et n'a pu, du fait de sa grande taille, être enregistré comme Petit Münsterlânder. Son existence est attestée avant la période 1925 - 1935.

Les deux races furent finalement reconnues par la Fédération cynologique internationale en 1936. Depuis, elles se sont répandues dans bien des régions d'Allemagne, mais aussi en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique ainsi qu'en Alsace. Le Petit, surtout, commence à être connu dans toute la France, où des amateurs découvrent ses qualités.

Les chasseurs français disposent d'excellentes races d'Epagneuls : le choix d'un Mùnsterlândcr ne serait-il qu'affaire de snobisme, ou tout au moins une manifestation d'originalité?

Certes, ces deux races profitent de la réputation de qualité de tout ce qui est made in Germany, et il faut dire que, en ce qui les concerne, cette réputation est parfaitement justifiée. Les chasseurs allemands, qui sont relativement peu nombreux, sont très motivés, très passionnés et aussi fort exigeants. Leurs chiens d'arrêt ne peuvent être médiocres.

D'abord, ils doivent savoir tout faire: l'arrêt sur la plume ou le poil, évidemment, mais aussi le rapport en plaine, le pistage du lièvre. Ce sont des broussailleurs très réputés, mais leurs utilisateurs s'attachent encore tout spécialement à leurs prestations en milieu aquatique, en particulier la recherche et le rapport, y compris en eau profonde. Nager est pour ces chiens une seconde nature.

Le Petit peut mener à voix le lièvre, le Grand est utilisé pour la quête du gros gibier. Certes, ces deux dernières spécialités n'ont que peu d'intérêt pour les chasseurs français; elles permettent cependant d'affirmer que les Mûnsterlânder sont réellement des chiens de chasse parfaitement polyvalents. Dotés d'un odorat subtil, menant une quête très active et méthodique sans s'éloigner beaucoup du chasseur ni imposer un train d'enfer, spécialistes de la recherche du gibier blessé, ces chiens sont potentiellement d'excellents retrievers.

En bref, ce sont des chiens « sérieux », modelés par un milieu très varié (la Westphalie offre des paysages très divers où alternent cultures, prés, bois, marais) et une rigoureuse sélection, qui ne peuvent qu'être appréciés en France. Le Petit Mûnsterlânder, notamment, qui chasse sous le fusil, est devenu en quelques années, dans le midi de la France, un spécialiste de la chasse du lapin, où il montre les qualités d'un Spaniel, en arrêtant de surcroît.

Les Mûnsterlânder ont du tempérament; c'est-à-dire qu'il leur faut un maître sans faiblesse. Non qu'ils soient durs ; la « dureté » des races allemandes est une légende, et, de toute façon, un Épagneul ne saurait être un chien difficile ; mais leur intelligence aiguisée leur fait rapidement déceler la moindre faille dans l'éducation qui leur est dispensée.

D'une extrême résistance aux intempéries et à la fatigue, ils n'en ont pas moins de la classe et de l'élégance : on admirera, par exemple, leur tête au chanfrein allongé, sans lourdeur, finement ciselée.

Le Grand est réputé être un chien très dévoué, gentil, brave, même, de joyeuse humeur. Le Petit est aussi doté d'un bon naturel, mais son tempérament est souvent plus incisif. Certains font des gardiens très sûrs. Tous deux sont d'excellents chiens de maison, affectueux et attachés à leur famille. Si, à tort, on a prétendu qu'ils manquaient de passion, c'est parce que ce sont avant tout deux chiens sages et naturellement soumis.

En France, actuellement, le Petit Mûnsterlânder, qui est présent dans les expositions et qui participe à certains concours de travail, est déjà favorablement accueilli par les amateurs. Le Grand, quant à lui, bien qu'encore discret, devrait également trouver sa place. Ce succès grandissant n'est pas dû à une mode passagère, mais à de solides qualités pratiques. même si le style de ces chiens est bien différent de celui des races françaises.

Les dernières races mises à jour

  • Griffon-Pei -- Griffon bruxellois X Shar Pei

    Griffon-Pei Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Belgique <> Chine -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Griffon-Pei Le Griffon-Pei est un adorable mélange du Griffon bruxellois et du Shar Pei chinois. Parce que le Griffon bruxellois est une race de jouet et que le Shar Pei chinois est une race de grande taille, le...
  • Griffonland -- Griffon bruxellois X West Highland White Terrier

    Griffonland Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Belgique <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Griffonland Un chien vif avec beaucoup d'amour à partager, le Griffonland est un petit compagnon solide prêt pour l'action. Bien qu'affectueux, cet hybride est indépendant et ne voudra pas passer tout son...
  • Griffonese -- Griffon bruxellois X Pékinois

    Griffonese Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Belgique <> Chine -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Griffonese Le Griffonese est un chien de race de croisement de jouets qui est un mélange du Griffon bruxellois et du Pékinois. C'est une race amicale et affectueuse, mais ils se débrouillent mieux avec les adultes...
  • Griffichon -- Griffon bruxellois X Bichon à poil frisé

    Griffichon Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Belgique <> France / Belgique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Griffichon Le Griffichon est une race de croisement spécifique de petite taille qui est un mélange du Bichon à poil frisé et du Griffon bruxellois. Leur pelage est généralement doux et bouclé comme le...
  • Grifficairn -- Griffon Bruxellois X Cairn Terrier

    Grifficairn Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Belgique <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Grifficairn Le Grifficairn est un mélange idéal du Griffon Bruxellois et du Cairn Terrier, qui sont tous deux des chiens de race toy. Ils pèsent généralement environ 5,5 kilos et mesurent en moyenne 28...
  • Greybull Pit -- Greyhound X American Pit Bull Terrier

    Greybull Pit Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> U.S.A. -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Greybull Pit Le Greybull Pit est une race hybride sensible et intelligente. Avec un doux sourire qui définit le visage, ce chien est toujours désireux de montrer son meilleur côté. Agile et rapide, cet...
  • Greyador -- Greyhound X Retriever du Labrador

    Greyador Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Canada -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Greyador Le Greyador est une race hybride où le gracieux Greyhound est croisé avec le sportif Retriever du Labrador. Grand et mince, votre Greyador peut avoir la vitesse exceptionnelle de son parent...
  • Great Wolfhound -- Chien de montagne des Pyrénées X Lévrier irlandais

    Great Wolfhound Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France <> Irlande -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Wolfhound Le Great Wolfhound est un mélange entre le Chien de montagne des Pyrénées et le Lévrier irlandais. Votre Great Wolfhound sera un chien de grande taille à géant et son pelage sera dense et de...
  • Great Wirehaired Gryfenees -- Chien de montagne des Pyrénées X Griffon d'arrêt à poil dur Korthals

    Great Wirehaired Gryfenees Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Wirehaired Gryfenees Le Great Wirehaired Gryfenees est un chien de croisement spécifique entre le Chien de montagne des Pyrénées, un grand chien protecteur employé comme gardien de troupeaux de moutons...
  • Great Weimar -- Dogue Allemand X Braque de Weimar

    Great Weimar Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Weimar Le Great Weimar est un croisement spécifique entre le Dogue Allemand et le Braque de Weimar, avec parfois une petite quantité de Labrador Retriever. Cet hybride a été conçu comme un compagnon de famille et est...
  • Great Pyredane -- Chien de montagne des Pyrénées X Dogue allemand

    Great Pyredane Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Pyredane Le Great Pyredane est un hybride populaire, un croisement spécifique entre deux chiens géants, le Dogue allemand, un chien de famille qui aime s'amuser et qui était à l'origine élevé pour chasser...
  • Great Keeshees -- Chien de montagne des Pyrénées X Spitz allemand / Keeshond

    Great Keeshees Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Keeshees Le Great Keeshees est un hybride de plus grande taille, un croisement entre un grand chien blanc qui a servi de gardien de moutons pendant des milliers d'années, le Chien de montagne des...
  • Great Golden Dane -- Dogue Allemand X Golden Retriever

    Great Golden Dane Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Allemagne <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Golden Dane Le Great Golden Dane est un grand animal intelligent et fidèle, un croisement entre deux races de chiens extrêmement populaires, le Dogue Allemand et le Golden Retriever...
  • Greater Swiss Rottweiler -- Grand bouvier suisse X Rottweiler

    Greater Swiss Rottweiler Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Suisse <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Greater Swiss Rottweiler Décrit comme grand et actif, le Greater Swiss Rottweiler n'hésitera pas à montrer de l'affection envers sa famille. Doux et loyal, il s'entend bien avec les enfants à la...
  • Greater Swiss Mountain Dane -- Dogue allemand X Grand bouvier suisse

    Greater Swiss Mountain Dane Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Allemagne <> Suisse -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Greater Swiss Mountain Dane Le Greater Swiss Mountain Dane est une race hybride où le Grand bouvier suisse confiant est croisé avec le doux Dogue allemand. Relativement nouveau, il y a peu...
  • Great Dasenji -- Dogue allemand X Basenji

    Great Dasenji Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Allemagne <> République démocratique du Congo -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Great Basenji Brève présentation du Great Dasenji Le Great Dasenji est l'un des mélanges de Dogue allemand les plus actifs et les plus indépendants. Ils sont très...
  • Great Danebull -- Dogue Allemand X American Pit Bull Terrier

    Great Danebull Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Allemagne <> U.S.A. -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Danebull Quand il s'agit de Great Danebull, ne jugez pas un livre par sa couverture. Ces chiens grands et féroces sont des animaux de compagnie doux et affectueux. Ils sont modérément actifs et adorent être...
  • Great Cambrian Shepherd -- Chien de montagne des Pyrénées X Chien de berger gallois

    Great Cambrian Shepherd Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Cambrian Shepherd Les Great Cambrian Shepherd sont des chiens avec une forte présence, au propre comme au figuré, et une personnalité complexe. Ce sont des animaux assez actifs qui...
  • Great Bernese -- Chien de montagne des Pyrénées X Bouvier Bernois

    Great Bernese Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France <> Suisse -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Great Bernese Les Great Berneses sont de grands chiens stoïques et frappants. Ils sont assez actifs et aiment être entourés de membres de leur famille. Les Great Berneses vivent généralement jusqu'à 12 ans et pèsent...
  • Gordon Sheltie -- Gordon Setter X Chien de berger des Shetland

    Gordon Sheltie Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Gordon Sheltie Le Gordon Sheltie est un chien de taille moyenne à grande qui n'a pas grand-chose d'écrit dans les livres d'histoire, car il vient tout juste d'émerger en tant que nouvel hybride de croisement...
  • Gollie -- Golden Retriever X Collie à poil long

    Gollie Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Golden Collie Brève présentation du Gollie Le Gollie est un chien fidèle et affectueux qui est un mélange entre le Golden Retriever de bonne humeur et le Collie intelligent. Comme il s'agit d'un nouvel hybride...
  • Goldmation -- Golden Retriever X Dalmatien

    Goldmation Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Croatie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Goldmation Retriever Brève présentation du Goldmation Travailleur, volontaire et joueur, le Goldmation est un hybride de race moyenne à grande qui est un croisement entre le Dalmatien polyvalent et le...
  • Goldmaraner -- Golden Retriever X Braque de Weimar

    Goldmaraner Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Goldmaraner PointerGoldemaraner Pointer Brève présentation du Goldmaraner Se portant avec une grâce exceptionnelle, le Goldmaraner est un chien de race moyenne à grande qui a une apparence...
  • Goldenshire -- Golden Retriever X Yorkshire Terrier

    Goldenshire Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Goldenshire Le Goldenshire est un chien de croisement spécifique. Ses parents sont le sympathique Golden Retriever et le courageux Yorkshire Terrier. Le Golden Retriever incarne vraiment le meilleur ami de l'homme...
  • Golden Sheltie -- Golden Retriever X Chien de berger des Shetland

    Golden Sheltie Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Golden Sheltie Le Golden Sheltie est un chien de race mixte. Ses parents sont le Golden Retriever et le Chien de berger des Shetland, également connu sous le nom de Sheltie. Le Golden Retriever incarne vraiment...