Welsh Terrier

Standard FCI Nº 78

Origine
Grande-Bretagne
Traduction
Valérie Degeeter / Version originale : (EN)
Groupe
Groupe 3 Terriers
Section
Section 1 Terriers de grande et de moyenne taille
Epreuve
Sans épreuve de travail
Reconnaissance à titre définitif par la FCI
samedi 23 octobre 1954
Publication du standard officiel en vigueur
mercredi 13 octobre 2010
Dernière mise à jour
jeudi 08 mars 2012
In English, this breed is said
Welsh Terrier
Auf Deutsch, heißt diese Rasse
Welsh Terrier
En español, esta raza se dice
Welsh Terrier
In het Nederlands, wordt dit ras gezegd
Welsh Terrier

Utilisation

Terrier.

Bref aperçu historique

Le Welsh Terrier est une race originalement destinée au travail, bien qu’il soit peut-être moins exubérant que quelques autres membres de son groupe. Comme beaucoup de ses cousins, il fut d’abord utilisé à la chasse au renard, blaireau et même à la loutre. Les Welsh et Lakeland Terriers, qui ont nombre de points en commun, auraient pu partager les mêmes origines jusqu’à ce que les Romains ont envahi la Grande Bretagne ce qui a fait que leurs propriétaires celtiques se sont retirés dans les montagnes galloises et le Lake District.
C’est un chien prompt, apte au travail caractérisé par une robe très serrée, dite ‘fil de fer’, aux couleurs noir et feu.

Aspect général

Prompt, apte au travail, bien proportionné et compact.

Comportement / caractère

Affectueux, obéissant, facile à mener. Nature heureuse et pleine de vie ; rarement craintif. Plein d’allant et intrépide mais absolument pas agressif, quoiqu’en toute occasion il soit capable de se faire respecter si nécessaire.

Tête

Région crânienne

Crâne
Plat, de largeur modérée entre les oreilles. 
Stop
Pas trop marqué.

Région faciale

Truffe
Noire.
Museau
La longueur du stop à l’extrémité du museau est moyenne.
Mâchoires et dents
Mâchoires puissantes, nettement dessinées, plutôt hautes et redoutables. Fortes, elles présentent un articulé en ciseaux parfait et régulier, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent dans un contact étroit les inférieures et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires.
Yeux
Plutôt petits, foncés ; leur expression dénote le tempérament. L’œil rond, à fleur de tête, est un défaut.
Oreilles
En forme de V, petites ; le cuir n’est pas trop mince ; elles sont attachées assez haut, portées vers l’avant et contre la joue.

Cou

Modéré dans sa longueur et son épaisseur, légèrement galbé ; il offre une pente gracieuse pour s’insérer dans les épaules.

Corps

Dos
Court.
Rein
Fort.
Poitrine
Bien descendue et d'une largeur modérée.
Côtes
Les côtes sont bien développées vers l’arrière.

Queue

La coutume était d’écourter la queue.
Queue coupée : Bien attachée, portée droite mais pas trop gaiement.
Queue non coupée : Bien attachée, portée droite mais pas trop gaiement. Elle est proportionnée au reste du corps.

Membres

Membres antérieurs

Epaules
Longue, oblique et bien disposée en arrière.
Bras
Les bras sont droits et musclés et possèdent une bonne ossature.
Coudes
Les coudes se meuvent dans l’axe du corps, jouant librement sans être gênés par les côtes.
Métacarpe
D’aplomb et puissant.
Pieds antérieurs
Pieds de chat, petits et ronds.

Membres postérieurs

Généralités
Forts.
Cuisses
Musclée, de bonne longueur.
Jarret
Jarrets bien coudés, bien descendus et pourvus d’une bonne ossature.
Pieds postérieurs
Pieds de chat, petits et ronds.

Allures

Antérieurs et postérieurs se portent droit devant et dans des plans parallèles. Les coudes se meuvent dans l’axe du corps, jouant librement sans être gênés par les côtes. Les grassets ne sont ni en dedans ni en dehors.

Robe

Qualité du poil
Poil dur, "fil de fer", très serré et abondant. L'absence de sous-poil est un défaut.
Couleur du poil
Noir et feu de préférence, ou grisonné noir et feu sans tache noire (coup de crayon) sur les doigts. La présence de noir sous le jarret est très répréhensible.

Taille et poids

Hauteur au garrot
Ne dépasse pas 39 cm.
Poids
De 9 à 9,5 kg.

Défauts

• Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
• Les défauts doivent être listés en fonction de leur gravité.

Défauts entrainant l’exclusion

 Chien agressif ou peureux.

NB :

• Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
• Les défauts mentionnés ci-dessus, lorsqu'ils surviennent à un degré très marqué ou fréquent, sont éliminatoires.
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

Bibliographie

http://www.fci.be/

Historique détaillé

Le Terrier Gallois ressemble à un Fox un peu fort et de couleur inhabituelle. Il ne faudrait pas en déduire qu'il procède de cette race anglaise. C'est, comme son nom l'indique, un pur Gallois.

Certains auteurs le font pourtant descendre des Vieux Terriers Anglais Noir et Feu à poil brisé (broken coated Old English Black and Tan Terrier), répandus dans une grande partie de l'Angleterre et qui ont participé à l'élaboration de maints Terriers modernes. Le caractère gallois du Welsh Terrier résiderait alors essentiellement dans le fait qu'il a été sélectionné par des chasseurs et des mineurs du pays de Galles.

Il n'y a pas de doute que les anciens Terriers Noir et Feu Anglais et les ancêtres du Welsh ont bien des caractéristiques communes. La question est de savoir lequel est le descendant de l'autre. Plusieurs textes établissent la présence de Terriers, c'est-à-dire de petits chiens chassant blaireaux et renards jusque dans leur tanière, au pays de Galles depuis des temps reculés. Il en existe notamment un qui remonte au XIe siècle. La mention de ce type de chiens revient ensuite dans divers écrits cynégétiques gallois entre les XVe et XVIIIe siècles, et sa couleur noir et feu typique y est notée plusieurs fois. Il est donc exclu que le Terrier soit une importation anglaise, ancienne ou non. Par ailleurs, comme on sait que la langue galloise fut (il y a de nombreux siècles, il est vrai) parlée jusque dans les Midlands, il se pourrait bien, au contraire, que les Terriers Anglais Noir et Feu aient une origine galloise.

Le travail du Welsh consistait essentiellement à compléter les meutes de chiens courants, qu'elles fussent composées de Welsh Fox Hounds (descendants des chiens courants celtiques et peut-être normands), caractérisés par leur poil dur, pour la chasse du renard, ou bien d'Otterhounds, pour la poursuite de la loutre. Les Terriers devaient déloger renards et loutres si d'aventure ceux-ci réussissaient à se réfugier dans leur repaire souterrain. Le Welsh était également un spécialiste du blaireau et de la martre.

Dès le milieu du XVIIIe siècle, la famille Jones, d'Ynysfor, s'était fait une spécialité de l'élevage de ce Terrier, afin de lutter contre tous ces puants, qui étaient nombreux dans les sauvages et montueuses régions du Merionethshire et du Caernarvonshire (dans le nord du pays de Galles). Puis, au XIXe siècle, le Welsh se retrouva dans un milieu plus modeste, celui des mineurs de charbon. Son arrivée dans le monde cynophile est, sans doute un peu plus tardive que celle d'autres Terriers. Néanmoins, on peut relever que les plus anciens pedigrees remontent à 1854 et qu'il fut présenté à l'occasion des premiers comices agricoles gallois, au cours desquels se déroulaient des concours de chiens de berger (le plus anciennement connu date de 1873). En 1885, il participa pour la première fois à une exposition canine proprement dite, à Pwllheli. Cette même année, un Club spécial était créé pour la race. Celle-ci fut reconnue par le Kennel Club en 1886. On notera enfin que sa présence fut très remarquée en 1889, lors de l'exposition de Llangollen, patronnée par la reine Victoria.

Il est certain que le Welsh a notablement évolué pendant cette période ; tout au moins morphologiquement, car ses aptitudes et son tempérament sont restés les mêmes. L'ancien type était plus haut sur pattes, ce qui s'explique aisément: le chien devait pouvoir suivre le train d'enfer qu'on lui imposait, par exemple, lors dufoxhunting. En outre, la tête était plus forte et plus courte, et souvent quelques marques blanches agrémentaient la robe au poitrail et au bas des pattes (peut-être le souvenir de quelques alliances fortuites avec des hounds).

La sélection moderne a rapproché le Welsh du Fox pour le format, tout en lui laissant une constitution un peu plus forte (il pèse 1,5 kg de plus, ce qui n'est pas négligeable pour des chiens de 7 à 9,5 kg) et une apparence traditionnellement qualifiée de plus « virile », notamment dans la tête. D'ailleurs, il a fallu attendre 1947 pour que le standard fixe une taille limite, soit de 39 à 39,5 cm pour le mâle (aujourd'hui, le nouveau standard préconise une hauteur ne dépassant pas 39 centimètres).

Sans devenir très populaire (ou se voir galvaudé), le Welsh s'est fait une place enviable parmi les amateurs de Terriers. En Grande-Bretagne, il a vu son nombre de naissances augmenter jusque vers 1960, ce qui a fait appeler cette période « l'âge d'or du Welsh Terrier ». Pour situer plus précisément les choses, on citera deux chiffres : en 1922, le Kennel Club enregistrait 186 sujets; en 1960, 350. Au cours de ces années, la grande exposition canine de Cruft l'a consacré à deux reprises (ce qui, sans aucun doute, n'a pas été sans répercussion sur sa diffusion). Le fameux « best in show » a été remporté tout d'abord par Twinstar Dyma Fi, en 1951, puis par Sandstorm Saracen, en 1959.

Le Welsh Terrier a profité de ces succès pour se répandre dans tous les pays d'Europe continentale, quelquefois en tant que chien de travail (par exemple en Tchécoslovaquie). En revanche, il était déjà arrivé depuis plusieurs décennies aux Etats-Unis, sans doute parce qu'un certain nombre d'Américains ont des racines galloises. L'American Kennel Club inscrivit son premier exemplaire (un certain T'Other) en 1888, et, dix ans plus tard, le Welsh était régulièrement présenté dans les expositions américaines. Un club s'étant formé en 1900, la race eut droit à des classes distinctes à la plus grande exposition canine américaine (le Westminster Show) en 1901. Les immenses qualités de travail du Terrier Gallois n'ont jamais été contestées. Il faut néanmoins reconnaître que c'est comme chien d'expositions et comme compagnon qu'il s'est imposé.

Travail, expositions, compagnie: le Welsh Terrier sait tout faire, car il a du caractère. Ce chien franc et entier (mais aussi très affectueux et sensible) ne cache pas ses exigences: une certaine dose d'activité, des soins soutenus pour sa robe, un maître à la hauteur. Toujours utilisé à la chasse au fusil ou au furet, il est aussi un bon chien d'eau et un excellent retriever. Il fait en effet montre d'un courage et d'une pugnacité remarquables, ainsi que d'une résistance à la fatigue peu commune.

De même, sa réputation parmi les « handlers » (présentateurs de chiens dans les expositions) est autant le fait de sa robe drue aux tons chauds, qui se prête au toilettage le plus soigné, que de son excellent tempérament, de son intelligence très vive, de sa dignité. Son poil, il ne faut pas le cacher, demande une longue et minutieuse préparation, mais ce passage dans les mains d'un expert en fait une véritable « sculpture ». Il ne faut pas en déduire pour autant qu'il soit servile et soumis. Tout au contraire ne devient champion que le chien faisant preuve de détermination. Et si la race Welsh figure régulièrement parmi les concurrents des « best in show » (concours finaux des expositions, où se retrouvent les meilleurs de chaque groupe de races), c'est qu'elle témoigne d'une inégalable fierté.

La personne disposée à consacrer le temps nécessaire à « trimmer » et à toiletter son chien trouvera chez le Terrier Gallois un compagnon incomparable. Sa taille modérée permet de l'emmener partout; de plus, il adore les voyages et se trouve à l'aise où qu'il soit. Très actif, aimant les jeux, les longues promenades, les baignades, il est tout à fait dans le ton de notre époque trépidante. Observateur, curieux, il a vite fait de prendre une grande place dans la famille et dans la maison. Dans la rue, il ne passe pas inaperçu, avec sa silhouette élégante et son coloris magnifique.

Son indépendance et sa fierté restent toujours dans des limites raisonnables : on n'en fera certes pas un chien de cirque ni un pitre sur commande, mais il sait faire l'espiègle à l'occasion. Dans un article paru il y a quelques années, E. Colomb soulignait que le Welsh « a besoin de beaucoup de présence et d'attention », qu'il « donne beaucoup mais demande aussi beaucoup. » En effet, il n'est pas du genre à somnoler dans son coin en attendant tranquillement sa petite promenade quotidienne. Il demande à participer à la vie de son maître, partage ses joies et ses peines, et, s'il a besoin de pouvoir se dépenser de temps en temps en plein air, il s'adapte parfaitement à une vie citadine qui ne soit ni sédentaire ni trop recluse.

Pour un maître persévérant, disponible et soigneux, le Welsh Terrier sera un partenaire à quatre pattes très élégant, spectaculaire et en même temps robuste, à la fois très bon gardien et débordant de gentillesse avec ses intimes, de petit gabarit mais capable de se faire respecter. L'élevage français est aux mains d'experts très sérieux qui ne proposent que des chiots issus des meilleures lignées. Sans être très répandue dans l'Hexagone, la race a des effectifs suffisamment nombreux pour que l'acquéreur potentiel puisse espérer obtenir un chien dans des délais acceptables.

Les dernières races mises à jour

  • Jackweiler -- Jack Russell Terrier X Rottweiler

    Jackweiler Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Jackweiler Le chien Jackweiler est une nouvelle race de croisement spécifique issue d'un Jack Russell Terrier et d'un Rottweiler. Ce sont des chiens loyaux et intelligents qui auront des apparences et...
  • Jack-Rat Terrier -- Jack Russell Terrier X Rat Terrier

    Jack-Rat Terrier Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> U.S.A. -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Jack-Rat Terrier Le Jack-Rat Terrier, également connu sous le nom de Jersey Terrier, est un mélange hybride entre le Rat Terrier et le Jack Russell Terrier. Ce chien fougueux est plein d'énergie,...
  • Jackie-Bichon -- Jack Russell Terrier X Bichon à poil frisé

    Jackie-Bichon Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> France / Belgique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Jackie-Bichon Le Jackie-Bichon est un hybride qui combine les traits de deux races parentales uniques : le Jack Russell Terrier et le Bichon à poil frisé. C'est une petite race qui a tendance à...
  • Jack Highland Terrier -- Jack Russell Terrier X West Highland White Terrier

    Jack Highland Terrier Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Jack Highland Terrier Le Jack Highland Terrier est un hybride issu du croisement d'un Jack Russell Terrier et d'un West Highland White Terrier. Les deux races parentales partagent des traits de...
  • Jack Chi -- Jack Russell Terrier X Chihuahua

    Jack Chi Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Mexique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Jackahuahua Jackhuahua Brève présentation du Jack Chi Le Jack Chi est un chien hybride issu du croisement du Jack Russell Terrier et du Chihuahua, et est un hybride assez nouveau sur la scène. Un...
  • Jack-A-Ranian -- Jack Russell Terrier X Spitz Toy / Pomeranian

    Jack-A-Ranian Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Jack Pom Jackaranian Pom-A-Jack Pom Jack Pap-I-Jack Brève présentation du Jack-A-Ranian Le Jack-A-Ranian fournira des heures d'amour et de divertissement avec ses bouffonneries ludiques et...
  • Ja-Chon -- Epagneul japonais X Bichon à poil frisé

    Ja-Chon Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Chine <> France / Belgique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Ja-Chon Le Ja-Chon est un chien de race hybride dont les races parentales sont l'Epagneul japonais et le Bichon à poil frisé. Le Ja-Chon peut avoir un pelage long et bouclé, ou il peut avoir un pelage court et...
  • Jacairn -- Jack Russell Terrier X Cairn Terrier

    Jacairn Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Jacairn Le Jacairn est un chien de race hybride dont les races parentales sont le Jack Russell Terrier et le Cairn Terrier. C'est un chien nécessitant peu d'entretien qui n'a besoin que d'un toilettage peu fréquent...
  • Italian Tzu -- Petit Lévrier italien X Shih-Tzu

    Italian Tzu Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> Tibet -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Tzu L'Italian Tzu est un chien de race hybride. Ses parents sont le Petit Lévrier italien et le Shih Tzu. L'Italian Tzu devrait être un chien nécessitant peu d'entretien et nécessitant un toilettage peu...
  • Italian Papihound -- Petit Lévrier italien X Epagneul nain continental

    Italian Papihound Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> France et Belgique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Papihound L'Italian Papihound est un chien hybride. Ses races parentales sont le Petit Lévrier italien et l'Epagneul nain continental. La race parentale Petit Lévrier italien est affectueuse...
  • Italian Mastweiler -- Cane Corso X Rottweiler

    Italian Mastweiler Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Mastweiler L'Italian Mastweiler est une combinaison du Cane Corso et du Rottweiler. Etant donné que ces deux chiens sont grands, votre Italian Mastweiler sera également grand et devrait peser environ...
  • Italian Grey Min Pin -- Petit Lévrier italien X Pinscher nain

    Italian Grey Min Pin Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Italian Grey Pinscher Brève présentation de l'Italian Grey Min Pin L'Italian Grey Min Pin est un mélange du Petit Lévrier italien et du Pinscher nain. Ce sont deux races jouets avec des...
  • Italian Greyhuahua -- Petit Lévrier italien X Chihuahua

    Italian Greyhuahua Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> Mexique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Greyhuahua Si vous aimez les petites boules d'énergie, l'Italian Greyhuahua est peut-être le chien qu'il vous faut. Développé à partir du Chihuahua et du Petit Lévrier italien, l'Italian...
  • Italian Greagle -- Petit Lévrier italien X Beagle

    Italian Greagle Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Greagle L'Italian Greagle est un croisement entre un Petit Lévrier italien et un Beagle. Les origines exactes de ce petit chien sont inconnues, mais beaucoup de gens pensent que Kelly et...
  • Italian Daniff -- Cane Corso X Dogue allemand

    Italian Daniff Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Daniff L'Italian Daniff est un croisement spécifique entre le Cane Corso et le Dogue allemand. Ce chien massif mesure de 89 à 91,5 centimètres aux épaules et pèse de 52 à 59 kilos. La taille même du chien...
  • Italian Cavalier Greyhound -- Petit Lévrier italien X Cavalier King Charles Spaniel

    Italian Cavalier Greyhound Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Italie <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Cavalier Greyhound L'Italian Cavalier Greyhound est un petit chien affectueux et amical dont les races parentales sont le Petit Lévrier italien et le Cavalier King Charles...
  • Italian Bulldogge -- Mâtin napolitain X Olde English Bulldogge

    Italian Bulldogge Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Italie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian Bulldogge Puissant, intimidant et grand protecteur, l'Italian Bulldogge est un chien de race géante qui est un croisement entre le Mâtin napolitain et le Olde English Bulldogge. Ces...
  • Italian-Bichon -- Petit Lévrier italien X Bichon à poil frisé

    Italian-Bichon Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France / Belgique <> Italie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Italian-Bichon Petit chien de garde, l'Italian-Bichon est un compagnon alerte, loyal et joueur que l'on peut souvent confondre avec un Jack Russell Terrier, malgré cette idée fausse,...
  • Standard Irish Wolf Schnauzer -- Schnauzer X Lévrier irlandais

    Standard Irish Wolf Schnauzer Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Allemagne <> Irlande -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Standard Irish Wolf Schnauzer Le Standard Irish Wolf Schnauzer est un chien de croisement spécifique entre un Schnauzer et un Lévrier irlandais. Ce sont des chiens intelligents et affectueux qui...
  • Irish Wolfoodle -- Lévrier irlandais X Caniche

    Irish Wolfoodle Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Wolfoodle Un gentil géant, l'Irish Wolfoodle est un hybride affectueux et intelligent qui est un croisement entre le noble Lévrier irlandais et le Caniche standard à l'esprit vif. Ces hybrides à poil...
  • Irish Saint Terrier -- Terrier irlandais X Chien du Saint-Bernard

    Irish Saint Terrier Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Suisse -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Irish Bernard Terrier Brève présentation de l'Irish Saint Terrier L'Irish Saint Terrier est une race hybride qui est un mélange du Terrier irlandais et du Chien du Saint-Bernard. Les deux races...
  • Irish Russian Spanterrier -- Epagneul d'eau irlandais X Terrier noir russe

    Irish Russian Spanterrier Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Russie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Russian Spanterrier L'Irish Russian Spanterrier est un hybride très rare, en partie parce que les deux races parentales, l'Epagneul d'eau irlandais et le Terrier noir russe, sont elles-mêmes...
  • Irish Mastiff -- Lévrier irlandais X Mastiff

    Irish Mastiff Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Mastiff L'Irish Mastiff est l'hybride de deux des races canines les plus grandes et les plus hautes connues de l'homme, le Mastiff, également connu sous le nom de Mastiff anglais, et le Lévrier...
  • Irish Doodle -- Setter irlandais rouge X Caniche

    Irish Doodle Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Irish Doodle SetterIrish Poo SetterIrish SetterdoodleIrish Setterpoo Brève présentation de l'Irish Doodle L'Irish Doodle est une race hybride intentionnelle de chien. Ils sont un croisement entre deux...
  • Irish Dobe Setter -- Setter irlandais rouge X Dobermann

    Irish Dobe Setter Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Irlande <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation de l'Irish Dobe Setter L'Irish Dobe Setter est un chien de croisement intentionnel entre le chien de chasse irlandais insouciant, le Setter irlandais rouge et le Dobermann, un chien de protection...