Mâtin Belge

Il n'est pas reconnu par la F.C.I.

Origine
Belgique
Traduction
Origine SRSH-KMSH - Belgian Royal Canine Society
Langue faisant foi FR
Groupe
Groupe 2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes et chiens de montagne et de bouvier suisses
Section
Section 2.1 : Molossoïdes, type dogue
Epreuve
Sans épreuve de travail
In English, this breed is said
Belgian Mastiff
Auf Deutsch, heißt diese Rasse
Belgischer Mastiff
En español, esta raza se dice
Mastín Belga
In het Nederlands, wordt dit ras gezegd
Belgische Mastiff
Cette race est aussi connue sous
Chien de Trait
Old Belgian Watchdog

Utilisation

A l’origine chien de trait, aujourd’hui surtout chien de garde, mais aussi chien de famille.

Bref aperçu historique

Le premier concours pour chien d’attelage fut organisé le 30 juin 1895 et déjà deux semaines après un rapport fut publié par le Professeur Ad. Reul et Louis Van der Snickt sur l’état des attelages avec un tableau des mensurations des chiens qui avaient participé à ce concours.
Le 24 janvier 1900 à Bruxelles un club pour l’amélioration et la protection du chien de trait belge fut constitué, dont le comte Jean de T’Serclaes devint le président.
En 1902 le nom fut modifié en ‘Société Nationale pour l’Amélioration du Chien de trait belge’, mais cette société se transforma rapidement en ’Fédération nationale des Syndicats d’élevage du Chien de trait belge’.
En 1911 la fédération comptait déjà 1500 membres, on organisait annuellement plus de 20 concours et 350 chiens étaient déjà inscrits au livre des origines.
En 1899, un premier standard fut publié par le Prof. Reul dans la revue Chasse et Pêche.
En 1917 un corps spécial utilisant des chiens de trait belge fut choisi pour être attelé (p. ex. comme tracteur de mitrailleuses) aux voiturettes de l’armée.
Il participa aux combats de la Grande Guerre de 1914 – 1918.
Pendant cent ans des attelages de Mâtins ont été fréquents chez les petits commerçants, les artisans, les cultivateurs, les maraîchers et le horticulteurs, et surtout pour la distribution de pain et de lait à domicile.
En Belgique, les chiens d’attelage ont donc rendu des services extrêmement précieux au petit commerce et à la petite industrie, agricole comprise, mais pendant la période entre deux guerres les moyens de transport modernes ont commencé à en réduire considérablement l’utilisation. On peut dire que, après la deuxième guerre mondiale, à partir des années soixante, les attelages de chiens avaient complètement disparu.
Ce n’est que vers 1990 que quelques éleveurs passionnés de cette race de Mâtins belges se sont attachés à produire des chiens répondant au type tel que décrit dans le premier standard du Chien de trait belge.
Tout en gardant ses aptitudes physique et mentales de chien de trait, de nos jours le Mâtin Belge est devenu un chien de garde et même un chien de famille.

Aspect général

Chien de grande taille, de type dogue, robuste mais pas lourd, d’ossature et de musculature fortes. Il se rapprochera le plus possible du type de l’ancien chien de trait d’avant 1900.

Proportions importantes

La longueur du museau est inférieure à la moitié de la longueur de la tête et le corps est plus long que haut (inscriptible dans un rectangle).

Comportement / caractère

Très assuré, équilibré, sociable, approchable et docile.

Actuellement, le Mâtin Belge est principalement gardé comme chien de garde et de famille, mais il conserve toujours sa force physique et le mental d’un chien de trait. Bien qu’il soit interdit par la loi d’autoriser les chiens à tirer, les démonstrations sont tout de même autorisées avec les autorisations adéquates. C’est un chien confiant, équilibré, social et facile à vivre. Il est le compagnon idéal qui est très facile à approcher.

Tête

Région crânienne

Tête
Forte. Crâne bien développé et large, mais sans exagération.
Crâne
Large, à front assez aplati, au sillon médian bien visible mais pas trop profond.
Stop
Marqué mais pas abrupt.

Région faciale

Truffe
Noire, grosse, narines bien ouvertes.
Museau
Le museau est plus court que le crâne. Il est large et assez court.
Lèvres
Epaisses, noires, appliquées.
Chanfrein
Parallèle à la ligne supérieure prolongée du front.
Mâchoires et dents
Dents fortes, régulièrement implantées, articulé en ciseaux, dentition en pince tolérée, les mâchoires bien développées et de longueur égale.
Joues
Bon développement du muscle masséter.
Yeux
Grands, ni proéminents ni enfoncés, de couleur brunâtre, de préférence foncés, bord de paupières foncé. Le regard est alerte et assuré, mais amical.
Oreilles
De grandeur moyenne, attachées assez haut, tombantes, tombantes, disposées contre les joues.

Cou

Puissant, assez court, légèrement galbé, sans fanon.

Corps

Généralité
Robuste, mais sans lourdeur.
Ligne du dessus
La ligne du dos et du rein est droite.
Garrot
Large et légèrement marqué.
Dos
Ferme et bien musclé.
Rein
Solide, large, bien musclé.
Croupe
Assez longue et large, légèrement incliné.
Poitrine
Large et bien descendue, atteignant le niveau des coudes ; poitrail large et bien développé.
Côtes
Côtes bien arquées, mais pas en forme de tonneau.
Ligne du dessous
Remonte harmonieusement et très légèrement du dessous de la poitrine qui est bien descendue, vers le ventre qui n’est que peu relevé.

Queue

Implantée à hauteur moyenne, forte à la base, atteignant le jarret; au repos portée pendante, mais peut être relevée en action, de préférence sans aller au-dessus de l’horizontale ; ne forme ni crochet ni déviation.

Membres

Membres antérieurs

Généralités
Les antérieurs sont puissant et musclés, d’aplomb vus de tous les côtés et suffisamment écartés.
Epaules
Bien musclées, obliques.
Bras
Puissamment musclés, formant une bonne angulation avec l’épaule.
Coudes
Ferme, ni décollé, ni serré ; sans callosités.
Avant-bras
Vertical, fort, pas tordu.
Carpe
Ferme.
Métacarpe
Solide, vu de face droit, vu de profil légèrement incliné.
Pieds antérieurs
Ni tourné en dedans, ni en dehors ; compact, pied de chat, les coussinets durs et épais, les doigts serrés ; les ongles courts, robustes et aussi foncés que possible.

Membres postérieurs

Généralités
Les postérieurs sont forts et puissamment musclés, vus de derrière parfaitement parallèles , ni serrés, ni ouverts.
Cuisses
Large et fortement musclée.
Grassets
Bien angulé ; ni tourné en dedans ni en dehors.
Jambes
Longue et musclée.
Jarret
Solide, bien angulé.
Métatarse
Fort, assez court ; sans ergots.
Pieds postérieurs
Comme le pied de devant, mais peut être très légèrement ovale.

Allures

Mouvement régulier, dégagé, de bonne amplitude. Les allures habituelles sont le pas et le trot. Les membres se meuvent parallèlement. Le Mâtin Belge doit être capable de parcourir une longue distance, sans montrer de signes de fatigue.

Peau

Epaisse et un peu lâche, surtout au cou ; un peu de rides sur la tête, surtout quand le chien est attentif, sont admises. Muqueuses externes bien pigmentées.

Robe

Qualité du poil
Court ou demi-ras, dense, bien couché, résistant aux intempéries. Avec sous-poil.
Couleur du poil
Le poil sera de préférence fauve (toutes les nuances) et ombré; avec masque. En principe toutes les couleurs, y compris le noir, sont admises, mais pas le blanc. Moins désirable sont les robes tricolores et les robes pie. On tolère les taches blanches (p. ex. une marque blanche au poitrail ou des doigts blancs, surtout quand elles sont symétriques et pas trop envahissantes.

Taille et poids

Hauteur au garrot
Mâles : 70 - 76 cm, femelles : 64 – 70 cm.
Poids
Mâles : 50 – 60 kg, femelles : 40 – 50 kg.

Défauts

• Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
• Les défauts doivent être listés en fonction de leur gravité.

Défauts généraux

 Caractère : apathique, indolent.
 Aspect général : trop léger, trop massif ou lourdaud; enlevé ou près de terre; construction plutôt carrée ou trop allongée.
 Tête : crâne trop étroit, museau trop long ou trop léger, stop trop marqué ou effacé.
 Truffe, lèvres, paupières : perte de pigment.
 Dentition : manque de dents.
 Yeux : très clairs, paupière inférieure pendante.
 Oreilles : en rose, trop relevées à la base.
 Cou : grêle, laxité exagérée de la peau qui forme un fanon.
 Corps : trop long ; cage thoracique trop large (cylindrique).
 Garrot : plat, bas.
 Ligne du dessus : dos et / ou rein faibles, affaissés ou voussés.
 Croupe : avalée ou en pupitre ; surélevée.
 Ligne de dessous : trop ou trop peu descendue ; ventre trop relevé ou avalé.
 Poitrine : étroite.
 Queue : portée trop haut, rentrée entre les membres, en crochet ou cassée, déviée.
 Membres : trop légers ou trop lourds d’ossature ; mauvais aplombs de face ou de profil ; trop peu ou exagérément angulés.
 Pieds : ouverts.
 Allures : trop lourdes, irrégulières, avec trop de roulis, indolentes, manquant d’aisance ; mouvement serré ou ouvert ; chien qui croise, qui se traverse, allures raccourcies ; peu d’impulsion ; mauvaise transmission par le dos.
 Poil : plus long que ‘poil court’ ; légère ondulation ; poil ras très court.
 Couleur : les couleurs ‘moins désirables’, excès de blanc ; absence de masque.
 Taille : nettement en dehors de limites.

Défauts entrainant l’exclusion

 Caractère : sujets agressifs ou craintifs.
 Aspect général : absence de type racial; ensemble trop élégant ou de forme trop trapue ou massive.
 Dentition : prognathisme supérieur ou inférieur ; occlusion croisée ; manque de trop de dents.
 Pigmentation : truffe autre que noire ; forte dépigmentation des muqueuses externes.
 Queue : absente ou écourtée ; portée en forme d’anneau ou enroulée.
 Robe : poil trop long.
 Couleur : robe totalement blanche, du blanc trop étendu (tête blanche, trop de blanc au corps, membres complètement blancs).
 Allure : manifestement défectueuse.
 Hauteur au garrot : manifestement hors des limites.

NB :

• Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
• Les défauts mentionnés ci-dessus, lorsqu'ils surviennent à un degré très marqué ou fréquent, sont éliminatoires.
• Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

Historique détaillé

Le Belgian Kennel Club déclare que le Mastiff belge original pourrait être éteint. La FCI a placé la race sur la liste suspendue. Cependant, il existe en Belgique un groupe de travail qui recrée la race à partir de sa norme. Il y a un éleveur en Belgique qui a réussi à recréer la race, et son chien "maître" nommé Bacon a déjà été montré à plusieurs expositions canines et a reçu d'excellentes notes. Une fois que tous les différents comités auront passé, cela entrera dans une période de «stage» de 10 ans de la FCI. Le Mastiff belge était utilisé pour le gardiennage et le suivi, la recherche et le sauvetage. On dit qu'il est probablement originaire de France en raison de sa ressemblance avec les chiens français. Plus tard, ses caractéristiques ont été modifiées lorsqu'il a été exporté en Belgique. La race était utilisée pour le karting en Belgique, mais les chiens d'origine s'étaient éteints car les chariots n'étaient plus nécessaires avec le développement de l'automobile.

On croit que le Chien de Trait belge original du Moyen Age a disparu aujourd'hui. Grande race musclée, c'était autrefois un Molosser rural populaire, descendant de molosses, d'éleveurs et de chiens d'Europe, principalement un chien de travail, utilisé pour tirer des charrettes et protéger des fermes. Plutôt agressif envers les personnes et les chiens étranges, le Mastiff belge était un gardien et un chien de garde formidable, avec beaucoup d'exemples utilisés pour le cart-pulling étant muselés la plupart du temps. Cette race aurait été affectueuse avec les enfants et dévouée à son propriétaire, le rendant approprié pour la vie de famille. Une caractéristique de marque de l'original Chien de Trait était le manque de queue, les chiots étant nés bobtailed. En raison d'une certaine influence des autres races de travail, il y avait une variété de types à trouver au 19ème siècle, mais le Mâtin Belge a finalement été standardisé en 1895 et le club de race a été formé en 1911. Il a été utilisé comme chien de l'armée pendant la Première guerre mondiale, utilisé pour tirer des charrettes avec des armes et des munitions, ainsi que pour transporter des soldats blessés. Le gouvernement belge a soutenu le chenil militaire "Caserne Prince Baudoin" qui a recueilli des chiens des fermes belges et les a élevés pour le travail de service. Peu de spécimens ont survécu à la guerre et au moment où les amateurs ont commencé leurs efforts de renaissance, la Seconde Guerre Mondiale a commencé, assurant la disparition de la race. Il a été considéré comme éteint depuis.

À la fin des années 1980, G. Glineue de Boussu et Alfons Bertels lancèrent un programme de reconstruction en utilisant des chiens ruraux que l'on croyait être des descendants du Mâtin Belge original et les croisant avec des mastiffs anglais, bullmastiffs, briards et belges. Après une décennie d'établissement du type et suivant la norme originale, ces efforts ont été couronnés de succès dans la recréation de la puissante race Mastiff belge. L'avenir pourrait avoir des espoirs de reconnaissance et de popularité en Belgique, mais pour le moment le Mâtin Belge reste assez inconnu, même dans sa patrie. L'incarnation moderne n'est pas naturellement "bobtailed" et est dite être moins agressive que ses ancêtres, le rendant plus susceptible de gagner l'acceptation. Plus massif que le Chien de Trait original, le Mastiff belge d'aujourd'hui a une tête large, un cou fort et un corps bien désossé, avec de larges épaules et une large poitrine. Tandis que l'incarnation originale avait un pelage plus épais et une plus grande variété de colorants, y compris noir-and-tan, noir, gris et pie, le Mâtin Belge moderne a un manteau court et lisse qui vient dans les tons jaunes, fauve, rouge et bringé, avec ou sans marques blanches.

On dit que le Mastiff belge original a été éteint, cependant ceci n'a pas été prouvé comme certains disent qu'il y a encore quelques spécimens de cette race autour. Nous savons cependant qu'il existe un groupe en train de recréer cette race. Le Mastiff belge original était un dogue de bobtail très dur de travail du type de chien de boucher. Le travail principal du Mastiff belge était comme un chien de trait. Il a tiré des charrettes pour les plus pauvres Belges qui ne pouvaient pas se permettre des chevaux. L'armée belge a également utilisé cette race pour tirer son équipement lourd. Il n'était pas connu comme un chien vraiment amical mais il était très aimant, loyal et protecteur envers sa famille. On disait qu'il était parfois méchant avec des étrangers, ce qui aurait été le cas si le chien se voyait au-dessus des humains dans l'ordre alpha, mais dans l'ensemble ce n'était pas un chien très agressif. Il était intelligent, courageux et puissant. Il était un chien actif qui n'était pas nerveux et était assez standoffish avec des étrangers. Cette race avait besoin d'un certain type de travail à faire pour évacuer sa forte énergie et son dynamisme. Il était un chien calme et obéissant.

Le pelage est rouge, brun, fauve ou noir avec un masque sombre et / ou des marques blanches peu fréquentes. Il avait un nez noir. C'était un chien très fort avec une construction athlétique et une force musculaire imposante. Son pelage était court et élégant. Le front était large et il avait un crâne bien développé. Les oreilles étaient assez grandes et pendantes. Le dos du chien était plus haut que le devant pour la tâche de tirer un chariot.

Cette race a besoin d'un certain type de travail à faire, avec une longue marche quotidienne.

Le Mastiff belge nécessite très peu de toilettage.

Aucun commentaire

Pas de commentaires

Personne n'a encore publié de commentaire.

Les derniers articles mis à jour

  • Papichon -- Epagneul nain continental X Bichon à poil frisé

    Papichon Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France et Belgique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Papichon Le Papichon est une race de chien hybride, un mélange entre le Bichon frisé et le Papillon. Les deux races parentales sont attrayantes, le Papillon avec sa fourrure soyeuse et ses grandes oreilles en forme...
  • Paperanian -- Epagneul nain continental X Spitz Toy / Pomeranian

    Paperanian Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine France et Belgique <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Pomillon Brève présentation du Paperanian Le Paperanian est un petit chien raffiné à l'apparence sophistiquée. Leur expression est toujours joyeuse et attentive, leurs yeux sombres et...
  • Norkie -- Norfolk Terrier X Yorkshire Terrier

    Norkie Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Norkie Le Norkie est un chien hybride extrêmement rare qui n'existe aujourd'hui qu'en très petit nombre sur le plan international. En combinant la nature fougueuse et curieuse du Norfolk Terrier avec la personnalité...
  • Newfypoo -- Chien de Terre-Neuve X Caniche

    Newfypoo Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Canada <> France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous NewdleNewfydoodleNewfoundlandoodle Brève présentation du Newfypoo Un mélange entre le gentil géant Chien de Terre-Neuve plus grand que nature et le Caniche Standard polyvalent et bon enfant, le Newfypoo a beaucoup...
  • Mountain Feist

    Mountain Feist Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Mountain Feist Le Mountain Feist fait partie de ces races légèrement déroutantes. Il s'agit d'un type de chien plutôt que d'une race spécifique, uniquement pour compliquer les choses, ce type a été officiellement reconnu pour en faire...
  • Yorktese -- Yorkshire Terrier X Bichon maltais

    Yorktese Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> Bassin Méditerranéen Central -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous MalkieMalkiMaltiyorkMorkieYorkiemaltYortese Brève présentation du Yorktese Issu de la combinaison de deux races de jouets, le Yorkshire Terrier et le Bichon maltais, le...
  • Molossos Tis Epirou

    Molossos Tis Epirou Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grèce Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Molossos Tis Epirou Une race peu connue malgré sa stature impressionnante et son histoire remarquable, le Molossos Tis Epirou est reconnu sur son pays d'origine par le club canin grec. Même en Grèce, il ne reste plus beaucoup de...
  • Mastidoodle -- Mastiff X Caniche

    Mastidoodle Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne <> France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Mastipoo Brève présentation du Mastidoodle Croiser le formidable Mastiff avec le polyvalent Caniche était pratiquement inévitable dans le monde des chiens de croisement spécifique et il en a résulté un...
  • Maltipoo -- Bichon maltais X Caniche

    Maltipoo Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin Méditerranéen Central <> France -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Maltipoo L'un des hybrides Caniche les plus populaires à émerger au cours des 20 dernières années, le Maltipoo, mignon et câlin, a conquis le coeur de beaucoup de gens. Produit d'un croisement...
  • Maltipom -- Bichon maltais X Spitz Toy / Pomeranian

    Maltipom Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin Méditerranéen Central <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Maltipom Pour ceux qui manquent de volonté et ont déjà assez d'animaux à la maison, détournez le regard maintenant. Le Maltipom est un joli paquet de duvet qui ne manquera pas de voler votre...
  • Malti-Pug -- Bichon maltais X Carlin

    Malti-Pug Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin Méditerranéen Central <> Chine -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Malti-Pug Voici un chien de croisement spécifique pour ceux qui aiment tout ce qui est miniature et moelleux. Le Malti-Pug est un petit paquet de fourrure avec des marques délicieuses et une...
  • Malchi -- Bichon maltais X Chihuahua

    Malchi Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Bassin Méditerranéen Central <> Mexique -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous MalachiMaltechi Brève présentation du Malchi Le Malchi est un chien hybride, résultant du croisement d’un Bichon maltais avec un Chihuahua. Ils sont également connus sous le nom de...
  • Alaskan Malador -- Alaskan Malamute X Retriever du Labrador

    Alaskan Malador Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine U.S.A. <> Canada -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Alaskan Lab Brève présentation de l'Alaskan Malador Les Alaskan Malador sont des animaux de compagnie actifs et affectueux qui s'entendent avec presque tout le monde. Ils demandent un peu...
  • Majorcan Pointer

    Majorcan Pointer Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Espagne Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Majorcan Pointer Le Majorcan Pointer est peu connu en dehors de leur pays natal, Majorque. Chien de type Pointer, il est utilisé par les sportifs locaux pour la chasse au gibier. Considérés comme une race rare, ils étaient...
  • Lurcher

    Lurcher Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Grande-Bretagne Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Lurcher Un peu bâtard, le Lurcher n’est pas seulement un croisement, il peut aussi être composé d’une variété de races différentes, ce qui signifie que les Lurchers sont l’un des types de chiens les plus divers. La plupart seront...
  • Labrottie -- Retriever du Labrador X Rottweiler

    Labrottie Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Canada <> Allemagne -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous Rottwador Brève présentation du Labrottie Hybride relativement populaire, ce croisement de Labrador et de Rottweiler est maintenant largement vu dans le monde entier. Le Labrottie est un chien de grande...
  • Labrala -- Retriever du Labrador X Braque hongrois à poil court

    Labrala Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Canada <> Hongrie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Cette race est aussi connue sous VizsladorRetizsla Brève présentation du Labrala Un mélange indéniablement attrayant, le Labrala est une combinaison du Labrador Retriever heureux et du dévoué Braque hongrois à poil court. Ils ont des yeux...
  • Labraheeler -- Retriever du Labrador X Bouvier australien

    Labraheeler Il n'est pas reconnu par la F.C.I. Origine Canada <> Australie -> U.S.A. Traduction Francis Vandersteen Brève présentation du Labraheeler Un mélange entre le Labrador Retriever docile et facile à vivre et le Bouvier australien intelligent et travailleur, le Labraheeler est un bel animal de compagnie pour un ménage actif. Ils...